Home Actualité International Etats-Unis : Des milliers de personnes se recueillent devant la dépouille de...

Etats-Unis : Des milliers de personnes se recueillent devant la dépouille de George Floyd

Deux semaines après sa mort à Minneapolis asphyxié par un policier, le corps de George Floyd est revenu à Houston pour y être enterré, ce mardi 9 juin. Mais lundi, tout le monde pouvait venir se recueillir auprès de sa dépouille exposée dans la chapelle Fountain of Praise.

À peu près 7 000 personnes sont venues rendre hommage lundi à George Floyd, dans le sud de Houston. Afro-Américains, Hispaniques, Blancs, Asiatiques ou Amérindiens… Un flot ininterrompu de gens s’est succédé sept heures durant pour saluer le corps de celui qui a grandi dans cette ville du Texas.

Nombreux ont même pris l’avion pour rendre hommage à George Floyd, « Monsieur George Floyd », comme beaucoup l’appellent. Il reposait au cœur de l’église, baigné par une musique douce, dans un cercueil doré, le visage apaisé malgré la brutalité de son décès, il y a deux semaines sous le genou d’un policier à Minneapolis.

« J’ai vu un homme qui devrait être ici avec nous, et qui reposait dans un cercueil »

« J’ai vu son corps. Je ne le connais pas et pourtant il y avait une émotion immense et une énorme responsabilité », raconte Atma Kaur Khalsa, qui a fait spécialement le déplacement depuis Santa Fe.

Après avoir vu le corps de George Floyd, puis signé un des livres d’or, Denis Carpenter, venu du Missouri, ne peut plus contenir ce qu’il ressent. « Qu’est-ce que j’ai vu ? J’ai vu un homme qui devrait être ici avec nous, et qui reposait dans un cercueil. C’est une expérience viscérale. Et en tant qu’homme noir, cela m’a fait un choc, confie-t-il. Je suis blessé. J’ai mal. Je veux des changements de politique dans tous les secteurs de ce pays, qu’il s’agisse des forces de l’ordres, du logement, de l’économie, de l’éducation. En novembre, il faudra que nous soyons unis pour battre Trump. »

De nombreuses pancartes appelaient aussi à aller voter pour battre Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine.

Une veillée dans son quartier d’origine

T-shirt rouges et or, aux couleurs de leur équipe de football américain, portant l’inscription « I can’t breathe » (Je ne peux pas respirer). Plusieurs centaines d’anciens élèves du lycée Jack Yates qu’a fréquenté George Floyd avaient ensuite organisé une veillée en son hommage dans son quartier d’origine, le quartier populaire de Third Ward, en présence de ses amis et de membres de sa famille.

Sur scène, un film retrace sa vie, ses frères remercient les anciens du lycée et les profs qu’ils reconnaissent, l’équipe de football de 1993 dont George Floyd a fait partie s’agenouille. Parmi eux, un des amis proches de George Floyd, Vaughn Dickerson : « C’est ici que tout à commencé, c’est l’origine. C’est Third Ward, c’est ici qu’on est né et qu’on a grandit, c’est ici qu’on a servi des sandwiches, c’est ici qu’on marchait pour aller à l’école, rappelle-t-il. Je ne suis pas en colère, je suis énervé car il est censé être ici. Mais si c’est ce qu’il faut à Dieu, transformer un jeune homme du ghetto en agneau sacrifciel qui va transformer le monde entier, je suis prêt à chanter les louanges à Dieu. »

La plupart n’ont pas pu aller rendre hommage au corps de George Floyd dans la journée alors ils avaient besoin de se retrouver ensemble pour un moment de communion. « Avec George, on parlait par Messenger. Je n’ai jamais eu le temps de lui dire que je l’aimais. que j’étais fier de lui », regrette Oscar Smallwood un autre amis de George Floyd.

Une fois la nuit tombée, chacun a allumé une bougie ou son téléphone en souvenir de cet enfant du quartier. Mais hier il n’y avait pas que des anonymes. Avant de rencontrer la famille de George Floyd dans le centre de Houston, le très républicain gouverneur du Texas, Greg Abbott, est venu saluer celui qui est devenu un symbole aux États-Unis. Un symbole des disparités, des violences, du racisme qui perdure dans ce pays.

Des funérailles retransmises à la télévision

Les funérailles de ce mardi (16h en temps universel) seront d’ailleurs plus politiques que la cérémonie en Caroline du Nord, le révérend et militant des droits civiques, Al Sharpton, par ailleurs critique acerbe de Donald Trump, fera l’éloge funèbre et Joe Biden qui a rendu visite à la famille de Georges Floyd à Houston ce lundi, fera une apparition dans un message vidéo. Des funérailles en privé, mais avec un bon millier de journalistes accrédités. George Floyd sera ensuite enterré à partir de 20h (temps universel), auprès de sa mère dans un cimetière du sud de Houston.

Toutinfo.net(avec RFI)

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile