samedi, mai 25, 2024

 Assurance agricole au Sénégal : le taux de pénétration reste encore « très faible » (CNAAS).

Ne ratez pas!

 Avec une population de 18 millions d’habitants, dont 70% sont des paysans, le Sénégal se trouve confronté à un défi majeur : le faible taux de pénétration de l’assurance agricole, estimé à seulement 4% au niveau national.

Ces révélations ont été faites par Ousmane Diallo, coordonnateur du projet RESILIENCE/SOCODEVI basé à la Compagnie Nationale d’Assurance Agricole du Sénégal (CNAAS), lors de l’atelier régional bilan et de capitalisation des expériences de ce projet, atelier  organisé avec l’ensemble des partenaires, ce 23 avril dans la capitale du Fouladou. M. Diallo a souligné, à cette occasion,  l’urgence d’une sensibilisation accrue, notamment auprès des producteurs ruraux, pour inverser cette tendance.

« Il est impératif que nous intensifiions nos efforts de sensibilisation auprès des producteurs », a déclaré M. Diallo. « Nous devons les informer des avantages de l’assurance agricole et de la manière dont elle peut protéger leurs moyens de subsistance contre les risques inhérents à leur activité », notamment dans ce contexte de changement climatique.

 M. Diallo a également souligné l’importance de l’engagement de l’État dans ce domaine. Il a appelé à un renforcement des moyens alloués à la Compagnie Nationale d’Assurance Agricole du Sénégal  et à un paiement en temps voulu de la contribution sur la prime d’assurance. Ces mesures sont essentielles pour garantir que les producteurs reçoivent l’assistance nécessaire en cas de difficultés, a-t-il précise-t-il.

A l’en croire, cette année, plus de 100 millions ont été versés au titre des indemnisations aux producteurs victimes de baisses de rendement ou impactés par le déficit pluviométrique dans la zone sud. Cependant, pour que ces fonds atteignent pleinement leur objectif, il est crucial d’augmenter la participation des agriculteurs au système d’assurance.

Face à ces défis, le Sénégal doit redoubler d’efforts pour garantir la résilience de son secteur agricole. L’assurance agricole représente un outil essentiel dans cette quête, offrant une protection contre les aléas climatiques et les imprévus économiques. En investissant dans ce domaine, le pays peut assurer un avenir plus sûr et plus prospère pour ses communautés rurales, tout en renforçant la sécurité alimentaire et en stimulant le développement économique.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

Agriculture: l’Assemblée achève l’examen d’un texte à l’impact environnemental critiqué

L'Assemblée nationale a achevé dans la nuit de vendredi à samedi l'examen en première lecture du projet de loi...

Notre sélection pour vous