mercredi, avril 24, 2024

Varsovie achète un système américain de commandement de défense aérienne et antimissile

Ne ratez pas!

La Pologne a signé avec les États-Unis un accord sur l’achat du système intégré de commandement de défense aérienne et antimissile (IBCS) d’une valeur de 2,5 milliards de dollars (2,32 milliards d’euros), a annoncé jeudi le ministre polonais de la Défense, Wladyslaw Kosiniak-Kamysz.

« L’armée polonaise acquiert un cerveau opérationnel pour les systèmes de défense aérienne et antimissile », a déclaré Wladyslaw Kosiniak-Kamysz lors d’une cérémonie officielle de signature de ce document, en présence de l’ambassadeur américain en Pologne.

« Nous avons pu constater directement en Ukraine à quel point la défense aérienne et antimissile est cruciale, et cet achat fournira à la Pologne les meilleurs outils, les plus modernes et les plus efficaces pour défendre le territoire de l’Otan », s’est félicité l’ambassadeur Mark Brzezinski sur son compte X, anciennement Twitter.

« La Pologne sera le deuxième pays, après les États-Unis, à disposer de ce système de commandement intégré le plus moderne au monde », a également souligné le ministre polonais.

Le système IBCS intégrera et coordonnera les systèmes polonais de défense aérienne et antimissile de moyenne portée Wisla, utilisant les missiles américains Patriot acquis par la Pologne, et de courte portée Narew, basé sur les missiles britanniques CAMM du groupe MBDA.

L’accord signé prévoit notamment l’achat d’équipements pour les systèmes Wisla et Narew et leur intégration au système IBCS, ainsi que la réalisation d’essais sur le terrain, selon un communiqué du ministère de la Défense.

Le contrat devra être réalisé dans les années 2024-2031.

Pays membre de l’Otan, très proche allié de Washington et fidèle soutien de l’Ukraine, Varsovie s’est lancée depuis quelques années dans d’imposants achats d’armement, principalement auprès des États-Unis et de la Corée du Sud.

Son budget militaire atteint 4% du Produit intérieur brut (PIB), soit le taux le plus important parmi les pays de l’Otan.

Articles récents

Un chiffre d’affaires en hausse de 6% au 1er trimestre pour Melexis

Au premier trimestre de 2024, le chiffre d'affaires de Melexis a atteint 241,8 millions d'euros, soit une hausse de...

Notre sélection pour vous