La Belgique va assurer la défense aérienne des pays baltes dès mercredi

Ne ratez pas!

(Belga) La composante Air de l’armée belge a entamé lundi le déploiement de quatre avions de combat F-16 en Estonie où ils vont contribuer durant quatre mois, jusque fin mars 2022, à la défense aérienne des pays baltes dans le cadre de l’Otan, a-t-on appris lundi de sources militaires.

Deux de ces chasseurs ont quitté lundi la Belgique à destination de la base aérienne d’Amari. Les deux autres F-16 les rejoindront mardi, a-t-on précisé de même source. Mis en oeuvre par un détachement d’une bonne cinquantaine de militaires, ils devront être opérationnels dès mercredi pour participer à l' »Enhanced Air Policing Mission » (EAPM), qui consiste à contribuer à la défense aérienne des trois pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie), membres de l’Otan mais dépourvus d’avions de chasse. Cette mission renforce celle en vigueur depuis leur adhésion à l’Alliance atlantique, en mars 2004, et baptisée BAP (« Baltic Air Policing »). Les avions de combat alliés déployés à Amari et à Siauliai (Lituanie) effectuent de fréquents décollages d’alerte pour identifier des avions militaires reliant le territoire de la Russie à l’enclave russe de Kaliningrad. La Belgique avait, en mars 2004, été le premier pays allié à assurer la mission BAP, entamée au moment même où sept nouveaux membres, dont les trois baltes, adhéraient à l’Otan lors d’une cérémonie à la Maison-Blanche à Washington. Elle a déployé des F-16 dans la région à une douzaine de reprises, en général pour des périodes de quatre mois. (Belga)

Articles récents

Notre sélection pour vous