vendredi, janvier 27, 2023

Technologies du placement profond de l’urée et de la  micro dose : le projet USAID « Duundel suuf » obtient des « résultats assez satisfaisants » à Kolda.

Ne ratez pas!

Augmenter les rendements agricoles avec peu d’engrais tout en protégeant l’environnement. Tels sont les bons points de l’application des techniques de placement profond de l’urée et de la micro dose  dans la région de Kolda.  C’est du moins ce qui ressort de l’atelier bilan organisé ce samedi 14 janvier   par le Projet USAID « Duundel Suff » sur  l’utilisation de  ces deux technologies que ce projet est  en train de mettre en œuvre au  Fouladou en partenariat  avec la SODAGRI et l’ANCAR.  

A en croire le coordonnateur des activités du projet Feed The Future Sénégal Duundel Suuf en Casamance, à ce jour « plus de 4000 producteurs sont sensibilisés sur ces technologies, 4500 formés pour 553 ha d’emblavures de céréales » entre autres.  A cela s’ajoute « plus de 500 producteurs touchés indirectement lors des visites d’échange », a précisé Saër Sarr. Toutes choses qui font que les parties prenantes se félicitent de « ces résultats assez satisfaisants » réalisés par ce projet financé par l’USAID.

Même son de cloche du côté du DRDR de Kolda. Pour Ibrahim Mamadou Ba,  ce projet arrive à point nommé puisqu’il a réussi à développer ces deux technologies dans un contexte particulier de tension sur les engrais mais aussi de cherté ». En plus un des motifs de satisfaction provient du fait qu’avec ces innovations, les producteurs parviennent à améliorer les récoltes en utilisant de faibles quantités d’engrais. « Nous avons des rendements meilleurs avec peu d’engrais avec ces nouvelles technologies », a expliqué le DRDR. En guise d’illustration, poursuit-il, les producteurs se servent actuellement de  «   125 kg d’engrais à l’hectare contre 200 kg à l’hectare auparavant ».

Ainsi, ces deux technologies sont-elles considérées par les acteurs de l’agriculture comme une solution à  la cherté de l’engrais mais aussi  au problème de leurs impacts négatifs sur l’environnement.  C’est pourquoi, la mise à l’échelle sera effective à partir de la prochaine campagne. Ce qui va certainement   accélérer l’accession de la région voire du Sénégal  à la souveraineté alimentaire tant recherchée.

Ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous