KOLDA : les habitants du quartier Bel Air réclament de meilleures conditions d’existence.

0

Manque d’éclairage public, enclavement, problèmes d’accès à l’eau et à l’électricité, existence de dépotoir sauvage d’ordures, insécurité entre autres. Les populations de Bel Air, un quartier de la commune de Kolda,  n’en peuvent plus. L’Association pour l’Intégration et le Développement de Bel Air et la section locale de FRAPP font cause commune pour exiger des autorités de meilleures conditions de vie pour les 730 familles établies de ce quartier. Un point de presse est organisé à cet effet ce lundi 10 août à la Maison du Citoyen du Forum Civil .

Selon le porte parole des populations, depuis le 14 octobre 2017 un mémorandum a été déposé à la Gouvernance, à la préfecture et à la mairie pour porter à la connaissance des autorités les préoccupations des populations de ce quartier par lequel entrent tous les étrangers qui arrivent à Kolda par avion. Ces démarches entreprises sont restées sans suite, a-t-il déploré avec amertume.

De l’avis du coordinateur de FRAPP kolda, « Bel Air fait face à un problème environnemental sérieux puisqu’il est devenu le dépotoir d’ordures de la mairie alors que l’institution municipale dispose de site sis au quartier Kémo ». S’y ajoute « l’épineuses question du lotissement de ce quartier qui le prive de l’eau potable et des voies ».  Sans oublier l’obscurité qui y règne,  faute d’éclairage  avec comme conséquence des cas de vol commis nuitamment. A titre d’exemple une maison a été cambriolée au début de ce mois d’août.

Toutes choses qui font qu’Aly Gérard Koita de FRAPP Kolda invite les autorités compétentes à « satisfaire sans délais ces préoccupation légitimes des populations de Bel Air ».

ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here