Kolda : Les populations du quartier Bel-Air réclament de l’eau, l’électricité et des routes

0
260

Les populations de Bel-Air dans la commune de Kolda en ont marre de rester sans eau potable, ni électricité. Un point de presse vient d’être organisé, ce dimanche 19 mars,  par ces populations qui réclament aussi des voies dans leur quartier. A cette occasion, Bel-Air s’est directement adressé au Président de la République à travers  ce mémorandum.


Conseil de quartier

Bel Air Kolda                                                                                      Kolda, le 19 Mars 2017

 

MEMORANDUM

Monsieur le Président de la République,

C’est à l’issue d’une série de consultations pour analyser les problèmes du quartier devenu récurrents que les populations de Bel-Air ont décidé de lancer encore un cri de détresse, mais cette fois-ci adressé à Son Excellence le Président Macky SALL.

Bel-Air est un quartier qui se situe au cœur de la ville de Kolda et pourtant qui manque du minimum nécessaire. A côté de l’insécurité et de l’insalubrité totale causée par l’absence d’électricité et d’eau courante, cette partie du centre-ville reste encore sans voirie.

Or, Bel-Air compte trois établissements scolaires publics et privés avec un effectif total de 1.434 élèves tous privés d’eau potable et d’électricité pour bien apprendre.

Ce quartier de 730 familles installées, d’une population 4.654 habitants et avec un nombre double de famille qui attend encore l’ouverture des voies, l’adduction d’eau et le branchement de l’électricité, car soyez en informé, nous disposons déjà d’un réseau électrique depuis 2015 et d’une haute tension qui traverse le quartier pour desservir les villages.

Ainsi plusieurs correspondances ont été adressées aux autorités compétentes en vain. A la date du 28 novembre 2016, une lettre a été adressée au Premier Ministre par le principal de CEM.

Monsieur le Président, les populations de Bel-Air, ayant épuisé toutes les voies de recours, menacent même de boycotter massivement les élections pour manifester leur désarroi.

Par Conséquent, nous nous remettons en Dieu et à vous Monsieur le Président, pour enfin retrouver la quiétude dans nos familles car nos enfants innocents, notre jeunesse et nos braves dames ne méritent pas de rater ce train de l’émergence dont vous êtes le concepteur.

Nous vous remercions de votre aimable attention.

 

Le Président

 

Ampliation

-Gouverneur Kolda

-préfet Kolda

-BMS

– Presse

 

Laisser un commentaire