mercredi, mai 25, 2022

Corruption : La société BSRG et le gouvernement guinéen s’accusent réciproquement

Ne ratez pas!

Selon le gouvernement d’Alpha Condé, c’est en corrompant pour 2 millions de dollars l’une des femmes de l’ancien président guinéen Lansana Conté, que la compagnie BSRG, appartenant au milliardaire israélien Beny Steinmetz (photo), aurait décroché, dans les années 2000, la licence d’exploitation du gigantesque gisement de fer de Simandou dans le sud de la Guinée-Conakry.

Mais, après un investissement de 160 millions de dollars, une somme modeste en regard de l’enjeu, l’homme d’affaire israélien a, quelques années plus tard, cédé 51% des droits de cette licence à la compagnie brésilienne Vale pour 2,5 milliards de dollars… Une plus value considérable que n’a jamais digérée Alpha Condé, le successeur de Lansana Conté.

Naturellement, la compagnie BSGR réfute ces accusations. Jeudi, dans un communiqué, elle retourne ces accusations contre le gouvernement d’Alpha Condé qu’elle juge « corrompu et désireux de remettre les droits d’exploitation à l’Afrique du Sud ».

En attendant, le conflit bat son plein : fin avril dernier des cadres dirigeants de BSGR Guinée ont été arrêtés pour être finalement entendus comme « témoins clé ». Une semaine plus tôt Frédéric Cilins, qui se présentait comme représentant de la société BSGR, avait été placé en détention par les autorités américaines.

Source: Agence Ecofin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

KOLDA : le Maire Mameboye Diao mise sur l’intercommunalité pour réaliser des « projets attractifs » dans sa commune et ses environs

Le maire de Kolda compte s’appuyer sur l’intercommunalité pour le co-développement de sa ville et des collectivités territoriales environnantes....

Notre sélection pour vous