APR Kolda : Les responsables à la base s’activent !

1

Les responsables de l’APR à Kolda continuent d’occuper le terrain. Mais les choses évoluent désormais avec la recommandation du président Macky SALL de s’aligner derrière le ministre Abdoulaye Bibi BALDE. Mamadou M. Diallo et ses amis sont rentrés dans les rangs et souhaitent parachever l’alternance. Ils ont réaffirmé leur position lors d’une rencontre au quartier Gadapara.

Durant le conseil ministériel décentralisé tenu à Kolda, Président Macky SALL, avait dit clairement à ses militants de travailler avec Abdoulaye Bibi BALDE le ministre de l’agriculture et de équipement rural qui reste son homme de confiance au Fouladou. Cet appel conforte certains responsables Apéristes ayant participés à cette rencontre comme Mamadou Malado Diallo et son équipe, qui avaient la veille lancé un message d’unité derrière Bibi.

Aujourd’hui, ce travail se poursuit sur le terrain à en croire le premier mandataire de la coalition BBY à Kolda, qui l’a réaffirmé durant une rencontre avec des militants à Gadapara : « Il faut que tout ceux qui veulent accompagner le Président respecte ses directives, à Kolda, le responsable du parti reste Abdoulaye Bibi BALDE. Nous souhaitons aussi que le ministre puisse tendre la main à tous»

Très en verve ce pionnier de l’APR souhaite vivement que des mesures soient prises pour installer une délégation spéciale au niveau du conseil régional de Kolda. Il accuse le président Fa Bouly Gaye par ailleurs responsable des jeunes libéraux d’être un frein pour l’émergence de kolda « il n’a pas le temps de travailler. Nous avertissons le ministre de la décentralisation, les libéraux en tête des collectivités locales passent tout leur temps à faire des recrutements de personnel, leurs amis et vont plomber à coup sûr toutes ces collectivités locales. Il faut arrêter tous les recrutements, et refuser que les autorités administratives n’avalisent ces recrutements. IL faut agir vite et casser tous les actes pris dans ce sens, les 8 derniers mois. Nous exigeons vite une délégation spéciale pour redresser cette institution bloquée par l’incompétence des responsables actuels».

Mamadou Malado Diallo ne comprends pas encore pourquoi certains responsables de l’APR refusent de travailler avec le ministre Bibi BALDE comme leur à suggérer le président Macky. « Ils se trompent en faisant de l’agitation propagande, Macky n’est pas Wade ceux qui ne veulent pas rentrer dans les rangs verront. Ce parti à des principes et des valeurs que nous devons respecter ».

Fortement applaudit, il poursuit : « Bibi reste un camarade, à un certains moments nous avions des divergences dans la conduite des affaires du parti à Kolda, mais dés l’instant que le président a tranché, nous avons accepté, et nous ne ferons plus rien ici sans lui».
A trop craindre la grogne sociale, on la créée. A vouloir sortir le peuple de la misère, le Président doit aller au bout de ses initiatives, le plus vite possible, explique Mr Diallo devant ses partisans.

Pour les agitations des libéraux « les enquêtes doivent se poursuivre. Nous ne pouvons avoir des milliardaires politiciens qui manipulent l’opinion. Tout le bruit de l’opposition vise à faire échapper les voleurs de la République. IL faut châtier les voleurs et nous sommes prêt à faire comme eux pour exiger la vérité sur cette question». La rencontre de Gadapara est un début pour des rencontres politiques d’information des citoyens sur la situation politique, et inciter ceux qui ne figurent pas sur les listes électorales de le faire pour parachever l’alternance indique Mr Diallo.

Abdou Diao / koldanews

1 COMMENT

  1. Nous qui observons d'assez loin la chose politique à Kolda avons l'impression que les apéristes ne s'agittent pas suffisamment pour la construction du parti, sa massification pour en faire un partenaire incontournable sur l'échiquier politique local.
    Les responsable de se parti n'ont certainement pas oublié leurs résultats à Kolda lors de la présidentielle et des législatives de 2012.
    Nous leurs conseillons de se mettre au travail s'ils veulent participer à la conduite de la politique locale après Mars 2014.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here