samedi, juin 22, 2024

« Légère amélioration » de l’état du Premier ministre slovaque

Ne ratez pas!

L’état de santé du Premier ministre slovaque Robert Fico est en « légère amélioration », a annoncé vendredi l’hôpital où il est soigné après avoir été grièvement blessé mi-mai par quatre balles dans une tentative d’assassinat.

Dans son dernier point quotidien en date, l’hôpital précise que l’état de M. Fico reste « stable avec une légère amélioration », ajoutant sans autre détail: « Nous pensons que ce progrès va se poursuivre ».

La fusillade s’était produite le 15 mai pendant que le Premier ministre saluait ses partisans après une réunion du gouvernement délocalisée à Handlova, une ville du centre de la Slovaquie.

M. Fico a subi deux longues interventions chirurgicales à Banska Bystrica (centre) et son état est depuis qualifié de stable mais grave.

Mercredi, le vice-Premier ministre Robert Kalinak avait déclaré aux journalistes que M. Fico resterait pour l’heure à l’hôpital de Banska Bystrica.

« Son état est grave, les blessures sont compliquées. Le transport est définitivement hors de question pour le moment », avait dit M. Kalinak.

L’assaillant, identifié par les médias slovaques comme étant Juraj Cintula, âgé de 71 ans, avait immédiatement été arrêté par les gardes de sécurité de M. Fico. Samedi, il a été placé en détention préventive par un tribunal pour tentative de meurtre avec préméditation.

« Lors de l’interrogatoire, il a déclaré qu’il n’était pas d’accord avec la politique du gouvernement actuel », peut-on lire dans une décision rédigée par le juge Roman Puchovsky samedi et vue par l’AFP.

L’assaillant reproche notamment au gouvernement de M. Fico l’abolition du bureau du procureur spécial, les attaques contre les médias, l’arrêt de l’aide militaire à l’Ukraine, et sa politique à l’égard de l’Union européenne.

Articles récents

Des commerçants de la Médiacité menacés d’astreintes: CBRE justifie l’envoi d’huissiers

Le groupe immobilier CBRE, gestionnaire du centre commercial liégeois Médiacité, a justifié, samedi soir, l'intervention d'huissiers qui ont menacé...

Notre sélection pour vous