jeudi, juin 20, 2024

Trump demande le report de son procès pénal historique à New York

Ne ratez pas!

Donald Trump a demandé lundi à la justice de New York de repousser son procès pénal prévu à partir du 25 mars dans une affaire de paiements à une actrice de films X, afin d’attendre une décision de la Cour suprême sur son immunité présidentielle.

Visé cette année par quatre instructions pénales et déjà condamné dans deux procès civils, l’ancien président américain pourrait aussi être la cible d’une nouvelle plainte en diffamation par une écrivaine qui l’a déjà fait reconnaître l’an dernier responsable au civil d’agression sexuelle dans les années 1990.

Dans les affaires pénales, les avocats de Donald Trump avancent l’argument de son immunité présidentielle (2017-2021) qui sera débattue par la Cour suprême des Etats-Unis à partir du 25 avril.

Selon un document judiciaire du 7 mars rendu public lundi par un tribunal de Manhattan, ils affirment que la « cour devrait ajourner le procès, dans l’attente de l’examen par la Cour suprême de la portée de la doctrine de l’immunité présidentielle ».

Le 6 mars, la plus haute juridiction des Etats-Unis avait fixé au 25 avril les débats des neuf juges sur l’immunité pénale que M. Trump invoque, après s’être saisie de cette question hautement sensible à huit mois de la présidentielle.

Le candidat républicain de 77 ans cherche, par de multiples recours, à retarder ses procès au plus tard possible, en tout cas après l’élection du 5 novembre.

Il doit comparaître le 25 mars au pénal à New York – une première pour un ancien président américain – pour une affaire de paiements à une ancienne star de films pornographiques, Stormy Daniels.

Le procureur de Manhattan, Alvin Bragg, le poursuit pour 34 fraudes comptables passibles de quatre ans de prison si l’ancien locataire de la Maison Blanche est jugé coupable.

Articles récents

Notre sélection pour vous