samedi, avril 20, 2024

Signé Giltay: l’entrée de deux symboles de la Résistance au Panthéon

Ne ratez pas!

Missak Manouchian et de son épouse Mélinée sont deux symboles de la Résistance française, deux symboles dont les corps logent désormais au Panthéon après une cérémonie d’entrée.

Une nouvelle cérémonie officielle s’est déroulée à Paris pour l’entrée au Panthéon des corps du résistant d’origine arménienne Missak Manouchian et de son épouse Mélinée. « Ils incarnent la diversité de ceux qui se sont opposés aux nazis au péril de leur vie », a souligné Christophe Giltay ce mercredi matin. Ces résistants ont été honorés pour leur courage et pour avoir représenté la diversité des personnes qui ont combattu les nazis.

Manouchian et ses compagnons sont une figure connue des Français depuis que Louis Aragon, leur a consacré un poème  « Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes, noirs de barbe et de nuit, hirsutes, menaçants. L’affiche qui semblait une tache de sang parce qu’à prononcer vos noms sont difficiles, y cherchait un effet de peur sur les passants ») mis en musique par Léo Ferré. Ce poème, écrit en 1955, fait référence à l’affiche rouge collée sur les murs de Paris par les allemands et qui montrait les photos de plusieurs résistants qui allaient être fusillés, dont leur chef, Missak Manouchian. « Il faisait partie d’un groupe d’obédience communiste appelé la MOI, la Main-d’Œuvre Immigrée », précise l’éditorialiste. 

Manouchian et ses 22 compagnons furent exécutés le 21 février 1944, il y a juste 80 ans. Son épouse, Mélinée, survécut à la rafle et mourut en 1989, elle consacra sa vie à entretenir la mémoire de son mari et de ses frères d’armes.

Un repos avec les plus grandes figures françaises

Rescapé du génocide arménien de 1915, il était apatride, mais s’est engagé par conviction dans la résistance française. Sa lettre émouvante à son épouse, Mélinée, a inspiré le poème d’Aragon et témoigne de son sacrifice pour la liberté.

Mélinée a consacré sa vie à entretenir la mémoire de son mari et de ses compagnons. Elle rejoindra Manouchian au Panthéon. Ils reposeront aux côtés de figures illustres telles que Voltaire, Marie Curie, Jean Moulin, et bientôt Robert Badinter, en signe de reconnaissance de leur engagement pour la patrie.

 

Articles récents

Les Etats-Unis acceptent de retirer leurs troupes du Niger

Les Etats-Unis ont donné leur accord vendredi pour retirer du Niger leurs 1.000 soldats engagés sur place dans la...

Notre sélection pour vous