Home Société Justice Justice : les citoyens invités à une ‘’démarche contributive », l’Etat à des...

Justice : les citoyens invités à une ‘’démarche contributive », l’Etat à des ‘’réformes idoines »

Le Forum du justiciable, évoquant les violences sociopolitiques survenues au Sénégal début mars, invite les citoyens à adopter ‘’une démarche contributive’’ pour le bon fonctionnement de la justice, qui suppose que les pouvoirs publics adoptent des réformes de nature à renforcer l’indépendance du système judiciaire.

Dans une déclaration transmise à la presse, le Forum du justiciable ‘’invite les citoyens à s’abstenir de tout acte qui pourrait fragiliser l’institution judiciaire et d’avoir une démarche contributive pour améliorer son fonctionnement’’.
Cette association de jeunes juristes, dont le principal objectif est de mettre le droit à la portée du citoyen, recommande en même temps aux autorités étatiques de ‘’procéder aux réformes idoines pour renforcer son indépendance, qui confèrera au procès son caractère équitable, synonyme de respect des droits de la défense et la protection des droits et libertés fondamentales’’.
‘’Les évènements qui ont secoué le pays durant ces derniers jours, marqués par des pertes en vies humaines, arrestations, affrontements, et destruction de biens publics et privés semblent révéler dans une certaine mesure le manque de confiance des citoyens envers l’institution judiciaire’’, affirme le Forum du justiciable.
Il ajoute que ‘’ce manque de confiance se manifeste par des contestations, renforce les disparités en même temps qu’il mine les valeurs démocratiques et les principes de l’Etat de droit’’.
‘’A l’image de la balance inscrite au fronton de l’institution judiciaire, symbole d’égalité de tous les citoyens devant la loi, il ne faut en aucune manière que le justiciable ait l’impression que ceux qui le poursuivent sont plus forts que ceux qui le défendent’’.
Le Sénégal a connu, début mars, une explosion de violence jugée sans précédent, en lien avec une procédure judiciaire visant l’opposant Ousmane Sonko, accusé de ‘’viols répétés’’ et de ‘’menaces de mort’’ par une employée d’un salon de massage dakarois.
L’arrestation de M. Sonko, à la suite d’un désaccord avec les forces de l’ordre sur l’itinéraire que l’opposant devait emprunter pour aller répondre au juge d’instruction, est l’étincelle qui a mis la poudre à une situation jugée déjà explosive du fait de nombreuses frustrations politiques et privations causées par le confinement instauré en guise de riposte contre le Covid-19.
Des heurts ont ensuite éclaté entre des jeunes et les forces de l’ordre, violences qui ont redoublé d’intensité dans plusieurs villes du pays au point de laisser craindre une situation insurrectionnelle.
‘’Le justiciable doit être convaincu que la justice à laquelle il fait référence est capable de lui garantir un procès équitable’’, fait valoir le Forum du justiciable dans sa déclaration.
De fait, le député Ousmane Sonko, considéré comme le principal opposant au président Macky Sall, n’a eu cesse de parler de ‘’complot politique’’ dans cette affaire de mœurs le concernant. Il affirme que la volonté du pouvoir est de chercher à le condamner pour l’écarter du jeu politique.
Le Forum du justiciable rappelle pour sa part que ‘’l’administration de la justice requiert le respect de certaines règles et des principes fondamentaux considérés comme des normes universelles pour garantir l’exercice d’une justice au-dessus de tout soupçon’’.
Il souligne que ‘’la justice, surtout la justice pénale, considérée comme la vitrine du droit, joue un rôle considérable en matière de régulation sociale et de protection de l’ordre public’’.
APS

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exit mobile version