Macky Sall qualifie les violences notées en Afrique du Sud « d’incidents »

Les sept (7) qui ont perdu la vie dans des violences en Afrique du Sud ne constitue rien aux yeux de Macky Sall qui minimise ce sentiment xénophobe et parle « d’incidents ».

Les exactions en Afrique du Sud, qui ont déjà occasionné plusieurs morts parmi les étrangers, continuent de susciter des réactions. Ce n’est pas à travers un communiqué mais sur son compte twitter, le président Sall s’est aussi exprimé sur ce qui se passe au pays de Nelson Mandela.

Mais, contrairement au président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, qui a dénoncé mardi dernier des attaques « abjectes », Macky Sall, lui, minimise et fait état d’incidents.

« Les incidents en cours en Afrique du Sud nous interpellent tous. Pour l’unité du continent et par respect à la sagesse africaine, j’invite à l’apaisement entre pays et peuples africains », a écrit Macky Sall.

Ce que le président Sall appelle « incidents » a déjà coûté la vie à au moins cinq personnes.  Sans compter  les très nombreuses boutiques des étrangers pillées.

Et ce n’est guère la première fois que cela arrive.  En effet, en 2015, sept personnes avaient été tuées au cours de pillages visant des commerces tenus par des étrangers à Johannesburg et à Durban (nord-est). En 2008, des émeutes xénophobes avaient fait 62 morts dans le pays.

WalfNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here