Les enfants du journaliste Jamal Khashoggi réclament le corps de leur père

Les fils du journaliste dissident saoudien Jamal Kashoggi affirment qu’ils seront incapables de faire leur deuil à moins que leur père soit enterré de manière appropriée. Dans une interview accordée à la chaîne américaine CNN dimanche, Salah et Abdullah Khashoggi déclarent qu’ils ont foi dans le fait que les responsables de la mort de leur père seront traduits en justice.

“Tout ce que nous voulons aujourd’hui est l’enterrer à Medina (en Arabie saoudite, NDLR) avec le reste de sa famille”, a indiqué Salah, l’aîné. “J’en ai parlé avec les autorités saoudiennes et j’espère que ce sera possible bientôt.”

“Le roi (Salmane, NDLR) a souligné que toutes les personnes impliquées seraient amenées devant la justice. J’ai foi en cela. Cela va se produire”, a-t-il ajouté. Les deux frères, qui décrivent leur père comme un “homme modéré” qui “aimait son pays” et “croyait en la monarchie”, ont affirmé que tout ce qu’ils savaient à l’heure actuelle est que quelque chose de “mal” était arrivé à leur père.

“Qu’importe ce qui lui est arrivé, j’espère vraiment que cela n’a pas été douloureux pour lui, que cela a été rapide ou qu’il a eu une mort paisible”, a déclaré Abdullah. “J’attends simplement que les faits soient établis”, a poursuivi Salah. “Pour moi, c’est la mort. Je sais qu’il est mort.” Deux jours plus tôt, le Washington Post a publié un texte d’opinion du président turc Recep Tayyip Erdogan dans lequel ce dernier affirme que l’ordre de tuer le journaliste est venu des plus hauts niveaux du gouvernement saoudien.

Jamal Khashoggi a été tué le 2 octobre au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul. Il a été étranglé et démembré dans le cadre d’une opération préméditée, comme l’a indiqué mercredi le procureur d’Istanbul. RTL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

trois × un =