Asia Bibi échappe à la peine de mort

Après huit ans d’attente, Asia Abibi échappe finalement à la peine capitale. Cette Pakistanaise chrétienne avait été condamnée à mort pour blasphème en 2010, après une simple dispute au sujet d’un verre d’eau. La Cour suprême du Pakistan l’a finalement acquittée en appel, mercredi 31 octobre 2018. «Elle a été acquittée de toutes les accusations», a déclaré le juge lors de l’énoncé du verdict. Il a précisé qu’Asia Bibi allait être «immédiatement libérée». Elle était jusqu’alors incarcérée dans une prison à Multan, dans le centre du pays.

Cette mère de cinq enfants, aujourd’hui quadragénaire, avait été condamnée après une querelle avec des voisines musulmanes, survenue en juin 2009, alors qu’elle gardait du bétail. Ces femmes avaient refusé de boire de l’eau dans un verre qu’Asia Bibi venait d’utiliser, jugeant le liquide impur, ce qui avait donné lieu à un échange tendu. La jeune femme avait ensuite été accusée d’avoir «insulté» le prophète Mahomet. Elle avait été condamnée à mort en novembre 2010. Quelques semaines plus tard, un ministre pakistanais avait plaidé pour sa libération auprès du président pakistanais. Une grâce présidentielle avait toutefois été interdite, la procédure d’appel étant déjà lancée.

Le Figaro

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux + quinze =