Mondial 2018 : quelles sont les chances du Sénégal ?

16 ans après la première participation du Sénégal à un mondial soldée par une élimination en quarts de finale, les Lions de la Teranga seront de nouveau dans l’arène du foot planétaire en juin 2018 en Russie. À moins de six mois de la compétition, votre site de pronostic en ligne Paris Sportifs est déjà disponible pour accueillir les paris. Mais en attendant, intéressons-nous aux chances des lions.

Un sélectionneur qui connait le terrain

Si les Lions de la Teranga se sont qualifiés pour leur deuxième coupe du monde, c’est en partie grâce à l’actuel sélectionneur Aliou Cissé qui a su fédérer toute une équipe autour de l’objectif. Capitaine de l’équipe sénégalaise de la belle épopée de 2002, Aliou Cissé est un coach qui a l’expérience du défi que peut représenter une coupe du monde. C’est donc en costume de professionnel averti que Cissé essaiera de transmettre à ses poulains la même dynamique et la même fougue ayant permis par le passé à la génération des El Hadj Diouf, Habib Beye, Ferdinand Coly, Omar Daf, Khalilou Fadiga et autres Henri Camara de passer la phase des poules et d’atteindre les quarts de finales.

En à peine quelques mois de mandat, Aliou Cissé a déjà fait mieux que ceux qui l’ont procédé à la tête de la sélection. En effet, en 19 matchs officiels, Aliou Cissé a enregistré 14 victoires contre 5 matchs nuls seulement. Le bilan est honorable et si Cissé parvient à maintenir ses poulains dans cette dynamique, on peut espérer voir le Sénégal se qualifier pour les huitièmes de finale en Russie. Logé dans la poule H qualifiée de « jouable » par certains observateurs comme l’ancien international ivoirien Didier Drogba, aux côtés de la Pologne, du Japon et de la Colombie, le Sénégal peut en effet rêver passer le cap du premier tour en mettant assez d’impact physique.

Une nouvelle génération talentueuse

À l’instar de la sélection du regretté Bruno Metsu en 2002, les Lions de la Teranga comptent à nouveau dans leur effectif, des joueurs aussi talentueux que pouvaient l’être leurs ainés. Fer de lance de la nouvelle génération, Sadio  Mané suscite beaucoup d’espoirs dans son pays. Tout comme El Hadj Diouf par le passé, c’est sur les épaules du fulgurant attaquant de Liverpool que repose l’attaque sénégalaise.Finaliste du ballon d’or africain 2017, Sadio Mané peut aussi compter sur ses partenaires Keïta Baldé de Monaco, Kalidou Koulibaly de Naples et Kara Mbodji d’Anderlecht pour porter haut les couleurs du Sénégal au cours du tournoi mondial. Comme lui, ils évoluent au haut niveau dans des équipes qui prennent part régulièrement à la Ligue des champions d’Europe. Avec d’autres renforts tels que le pensionnaire d’Everton Idrissa Gueye et l’espoir Ismaïla Sarr de Rennes, les finalistes malheureux de la CAN 2002 ont de quoi prétendre aller loin l’été prochain en Russie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize − 3 =