Annulation de la procédure : Khalifa Sall édifié le 16 mai prochain

by Koldanews | vendredi, Mai 12, 2017 | 230 views

La requête introduite par les avocats de Khalifa Sall pour demander l’annulation de la procédure a été plaidée ce jeudi 11 mai 2017 devant la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar. Une requête défendue par Mes Ciré Clédor Ly et Demba Ciré Bathily, conseils du maire de Dakar. Les juges rendront leur verdict le 16 mai prochain.
A la sortie de l’audience, Me Baboucar Cissé, avocat de la partie civile (l’Etat du Sénégal), a trouvé la démarche de ses confrères inadéquate. “On est dans le cas d’une instruction. La chambre d’accusation est une juridiction d’instruction, mais de second degré. Le premier degré, c’est le juge d’instruction qui est saisi du dossier. Il est là pour poser des avis d’instruction. Alors que la chambre d’accusation n’est là que pour l’annulation des actes d’instruction. Or, le rapport de l’Ige n’est pas un acte d’instruction. Nous estimons que tout a été fait pour semer la confusion. Peut-être qu’ils ont quelque chose derrière la tête. Ils n’osent pas aller en procès. Donc, ils se disent : “on essaye de gagner du temps”. C’est de bonne guerre !», indique Me Cissé.
“Cette stratégie est inadéquate. Elle est, à la limite, maladroite. Il aurait fallu laisser le dossier aller en jugement. S’ils estiment que leur client n’est pas coupable, la juridiction de jugement le dira. C’est mieux que de faire des procédures infondées qui retardent davantage le cours normal des choses. Ils veulent que Khalifa soit gardé en prison jusqu’après les législatives. Qu’il soit jugé ou qu’il reste en prison ne changera rien. Car, chez moi, il y a la présomption d’innocence qui prévaut toujours. Et il le sera jusqu’à ce qu’une décision définitive soit prononcée», note Me Cissé.

Like it? Share it!

Leave A Response