Manif à Kolda : Un comité multi-acteurs est à pied d’œuvre pour un règlement pacifique de la crise

by Ismaïla MANSALY | samedi, Mar 18, 2017 | 238 views

Une rencontre s’est tenue dans la capitale du Fouladou ce samedi 18 mars avec les responsables des conducteurs de Jakarta et les chefs d’arrêt. C’est pour réfléchir sur des solutions pacifiques à la tension qui a opposé les conducteurs de mototaxis jakarta et la police ces derniers temps à Kolda.

Cet acte a été posé par le comité d’initiative pour le règlement de la crise. Un comité qui vient de naitre et qui est constitué des membres de la société civile, d’acteurs politiques de tous bords, de notables, de bonnes volontés  entre autres.

Au cours de cette rencontre, « la libération des jeunes détenus a été une demande fortement exprimée par les conducteurs de Jakarta » ainsi que « la remise des motos saisies par la police  aux propriétaires ».

Toutefois, ce comité d’initiative a obtenu « un engagement ferme de ces jeunes d’opter pour le règlement pacifique  de ce problème, par le dialogue et la concertation, autour des autorités administratives », a fait savoir le coordonnateur Me Aboubacar Camara par ailleurs membre de la section locale du Forum Civil.

Les conducteurs de motos sont également revenus sur « le besoin urgent de réorganiser leur secteur d’activité et de se professionnaliser ». Ceci pour permettre aux jeunes ayant choisis ce métier de « disposer de toutes les pièces exigées » pour éviter à l’avenir des situations conflictuelles avec les forces de l’ordre.

Au sujet des jeunes détenus, les membres de ce  comité d’initiative rassurent qu’ils vont « veiller au respect des droits humains ». A les en croire, « il est hors de question que les jeunes détenus fassent l’objet de brimades, d’humiliations ou qu’on leur fasse faire  des corvées ».

Avant de recommander aux chefs d’arrêt de procéder à la démultiplication des grandes décisions de cette rencontre,  surtout  l’engagement pris par les conducteurs de « cesser les violences et de faire la paix ». Ceci pour que partout les jakartamen puissent être  au même niveau d’information.

Au même moment, le comité d’initiative promet d’aller à la rencontre des autorités administratives pour leur rendre compte de cette situation et poursuivre le plaidoyer afin  qu’elles soutiennent cette dynamique de recherche de  paix par le dialogue et la concertation.

ismaila.mansaly@koldanews.com

Like it? Share it!

Leave A Response