Home Actualité Contribution Un militant socialiste écœuré s’indigne

Un militant socialiste écœuré s’indigne

0

Léopold Sédar SENGHOR, Nous vous supplions de ne pas vous retourner dans votre tombe, au vu de la crise intestine que traverse le Parti que vous avez eu tant de mal à fonder !!!!!!

Oui, nous vous en supplions car consciemment ou inconsciemment, nous vous avons fait un gros tort.

Aujourd’hui, le Parti Socialiste, digne héritier du BDS, du BPS et l’UPS, ne saurait se faire reconnaître par son père fondateur, je dirais plutôt que vous ne saurez reconnaître votre cher parti, qui pour des intérêts particuliers et des tendances inutiles, s’achemine tout droit vers une scission qui ne l’honore vu le rôle qu’il a joué dans le landerneau politique sénégalais.

Permettez-moi mes chers Camarades Socialistes de vous édifier sur l’identité de l’auteur de cette contribution : je suis un jeune socialiste loin des pionniers du parti, issu de la génération de la fin des années 70, début 80.

Ainsi donc chers Camarades, vous comprendrez mon amertume et ma désolation sur la situation grave que travers le Parti Socialiste, au moment où l’heure est à la mobilisation et la définition de stratégies pour la reconquête du pouvoir. Et pour étayer mon propos, je prends référence à Monsieur Abdou DIOUF qui s’exprimait dans son discours introductif du Congrès National du PS du 28 Mars 1981en ces termes : « si le BDS, le BPS et l’UPS ont de leur temps dominé la scène politique nationale, c’est que c’étaient des partis bien organisés, mais aussi rôdés au jeu démocratique. J’encouragerai que l’on utilise l’arme de la critique et de l’autocritique pour identifier nos erreurs et les rectifier, pour nous remettre en question pour mieux aller de l’avant. Personne n’a le monopole de la vérité, aucune exclusive ne sera jetée sur personne. C’est ensemble, dans la dialectique de la concertation, mais aussi dans le respect des uns et des autres que nous approfondirons les acquis idéologiques du Parti » ; chers camarades, méditons sur ces propos forts qui sont aujourd’hui encore d’actualité pour notre parti.

Mes chers camarades, je ne saurai ne pas revenir sur le discours de Abdou DIOUF en 1981 et qui disait à propos du père fondateur du parti: « j’éprouve, en vérité, un sentiment d’humilité et d’admiration devant les qualités de l’homme politique, son génie et sa foi en l’avenir du Sénégal. Pendant 35 ans, il a dominé la vie politique nationale et adonné à notre pays et à notre parti autorité et prestige dans le monde. Il a fondé, animé et dirigé tour à tour le BDS, le BPS, l’UPS et enfin le PS » ; néanmoins, « par un acte politique de haute noblesse, il a volontairement quitté ses fonction à la tête de l’Etat et du Parti ». Suivez mon regard…..

Chers camarades nous voilà aujourd’hui à la croisée des chemins et face à nos responsabilités par rapport aux conséquences de la casse de Mars 2016 ; certes, il y’a eu casse au siège du Parti, acte que je condamne avec la dernière énergie, mais n’a-t-on pas l’habitude de dire que le linge sale se lave en famille ?

Si un père n’est plus capable de gérer les divergences au sein de sa propre famille, qu’il cède alors sa place à quelqu’un d’autre beaucoup plus apte à le faire. Et Dieu (SWT) que le Parti en regorge. Suivez mon regard…..

Abdou DIOUF disait encore en 1981 : « j’en appelle donc à la fraternité militante, à la discipline, à l’’esprit démocratique mais aussi à la mobilisation active et permanente pour que Parti Socialiste demeure la première formation politique sénégalaise ».

Chers camarades, ressaisissons-nous, sachons raison garder, resserrons nos rangs autour de l’essentiel. Le PS ne mérite pas le sort que ses dirigeants lui font subir aujourd’hui.

Je terminerai mes propos par citer encore une fois Abdou DIOUF : « la démocratie c’est avant tout le pouvoir des militants de choisir eux-mêmes leurs responsables et de décider de la ligne de conduite à adopter dans le cadre du programme et de la doctrine du Parti ».

Certains ont semblé oublier ces vertus et n’ont pas hésité de vendre leur âme au diable rien que pour des intérêts crypto personnels.

VIVE LE PARTI SOCIALISTE, VIVE LE SENEGALM !!!!!!

Ben yassa Koita

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exit mobile version