Home Actualité : Alpha Condé assure que: « La Guinée ne sera pas déstabilisée »

[Résultats des législatives en Guinée] : Alpha Condé assure que: « La Guinée ne sera pas déstabilisée »

Dans un entretien accordé à l’AFP, Alpha Condé a appelé, mardi, les partis qui remettent en cause les résultats des législatives du 28 septembre à déposer un recours devant la justice. Une déclaration qui intervient au moment où l’opposition menace d’appeler à des manifestations à travers le pays pour dénoncer les « fraudes massives ».

« Je ne suis ni impressionné, ni gêné », a déclaré, le 8 octobre, Alpha Condé, interrogé sur la demande d’annulation du scrutin législatif du 28 septembre par l’opposition qui, invoquant une fraude massive, a menacé d’appeler à des manifestations à travers tout le pays.
« Je ne fais pas attention à toutes ces histoires là, a confié le président guinéen. Et d’ajouter : « Ceux qui pensent déstabiliser la Guinée se trompent. La Guinée ne sera pas déstabilisée. »

« Chaque parti a des observations, il leur revient de transmettre leurs observations à la Cour suprême qui est la seule juridiction habilitée à trancher », a-t-il rappelé. « J’attends les résultats, et que chacun fasse les recours devant la Cour suprême », a-t-il insisté.
« Je me suis toujours battu pour la transparence »

J’ai été victime de fraudes plusieurs fois et ces fraudes étaient organisées par ces Messieurs [de l’opposition, ndlr].
Selon les résultats provisoires toujours partiels dix jours après le vote, le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) du président Condé est en tête du scrutin. Le RPG a déjà revendiqué la semaine dernière une majorité dans la future Assemblée, qui doit être la première démocratiquement élue depuis l’indépendance.

L’ancien opposant, élu président en 2010, a rappelé s’être battu pendant 50 ans pour la démocratie. « J’ai été victime de fraudes plusieurs fois et ces fraudes étaient organisées par ces Messieurs [de l’opposition, NDRL] qui étaient Premiers ministres à l’époque, a taclé Alpha Condé.
« Je me suis toujours battu pour la transparence et j’ai toujours dit que, sous ma présidence, toutes les élections seront libres, démocratiques et transparentes », a-t-il conclu.
Jeuneafrique.com

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile