Home Actualité Manifestations contre le limogeage de Seynabou Gaye Touré : Les méthodes Wade...

Manifestations contre le limogeage de Seynabou Gaye Touré : Les méthodes Wade sont-elles de retour ?

Du temps de la gestion libérale de l’ancien président, Abdoulaye Wade, les Sénégalais étaient habitués à un fait très bizarre dans une République normale. Les manifestations bruyantes quand un ministre de son camp est limogé.

L’on croyait ces pratiques emportées par le vent de changement qui a chassé l’ancien Maître des lieux. Mais que non ! Hier, les partisans de l’ancien ministre, chargé des Sénégalais de l’Extérieur, Seynabou Gaye, ont manifesté devant le siège de l’Alliance pour la République contre ce limogeage. Bien avant elle, d’autres bruits de contestations populaires ont couru dans la ville de Dakar.

Les partisans de l’ancien ministre de la Femme, de la Famille, Mme Mariama Sarr ont projeté de se faire entendre, quand son limogeage était pressenti. Autant de pratiques répréhensibles qui n’ont pas droit de cité ans notre Sénégal dont la démocratie est si louée dans le monde. Le vent du changement avait sonné. Et Wade est parti. Les Sénégalais ne demandaient qu’une meilleure situation dans la vie quotidienne. Cela doit être le credo du président de la République. Et dans ce sens, ceux qui se disent sympathisants du président de la République doivent l’aider à mieux s’occuper de cet idéal. Et non à se bagarrer pour des noms.

Le régime de Wade avait habitué les Sénégalais à des contestations parfois très malheureuses notamment quand à Kébémer des gens ont poussé le bouchon très loin, brûlant le drapeau national pour exiger le retour aux affaires de leur mentor, feu, Issa Mbaye Samb.

C’est au président Macky Sall de mettre définitivement fin à ces pratiques qui n’honorent pas le pays. Le changement d’un gouvernement, encore moins d’un ministre, est un cours normal dans une République normale. Le président a le droit de rééquilibrer ou de changer son équipe quand il le sent nécessaire. Les Sénégalais demandent à ce que leurs préoccupations soient prises en charge. Pas plus ! Contrairement à Wade qui a souvent cédé, Macky Sall devrait assumer ses actes. C’est cela aussi la rupture qu’il a prônée avant et à son arrivée aux affaire, le 25 mars 2012.

Source: http://www.ferloo.com/Manifestations-contre-le-limogeage-de-Seynabou-Gaye-Toure-Les-methodes-Wade-sont-elles-de-retour_a3320.html

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile