dimanche, juillet 21, 2024

Mark Rutte « prudemment optimiste » sur ses chances à la tête de l’Otan

Ne ratez pas!

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte s’est dit mardi « prudemment optimiste » quant à la possibilité que la Hongrie renonce à s’opposer à sa nomination à la tête de l’Otan, après avoir échangé à ce propos avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban.

M. Rutte est largement favori pour remplacer le Norvégien Jens Stoltenberg au poste de secrétaire général de l’Otan d’ici la fin 2024, après avoir reçu le soutien de la plupart des membres de l’Alliance atlantique, y compris celui des Etats-Unis.

Mais il s’est heurté jusqu’à présent à l’opposition de M. Orban, et fait face à la concurrence du président roumain Klaus Iohannis.

« Je suis prudemment optimiste en ce qui concerne la Hongrie », a déclaré M. Rutte devant la presse, après avoir rencontré M. Orban en marge d’un sommet informel des 27 lundi soir à Bruxelles.

M. Orban avait indiqué être prêt à renoncer à son opposition concernant M. Rutte si ce dernier présentait ses excuses après des commentaires sur la Hongrie jugés insultants par le dirigeant nationaliste, et si Budapest obtenait d’être exempté d’un renforcement de l’aide militaire à l’Ukraine.

M. Rutte a assuré que M. Orban n’avait « pas réclamé d’excuses, et j’ai souligné que, bien sûr, je prenais note » de la réaction de la société hongroise « après ce que j’avais dit il y a deux ans ».

« On en est resté là, prenant acte, en regardant vers l’avenir, et il n’a pas demandé d’excuses », a-t-il souligné.

Les pays de l’Otan veulent un accord sur le successeur de M. Stoltenberg avant le sommet de leurs dirigeants à Washington en juillet.

Articles récents

Séisme ressenti en Crète, pas de victime signalée

Un tremblement de terre a frappé l'île de Crète (Grèce) dimanche matin. Selon les mesures de l'Institut grec de...

Notre sélection pour vous