mercredi, juin 12, 2024

BALANTACOUNDA  : la recrudescence du vol de bétail alarme les populations

Ne ratez pas!

Les populations de Balantacounda, une localité de la région de Sédhiou, vivent des nuits d’angoisse et de peur. Située à la frontière avec la Guinée-Bissau, cette zone est le théâtre d’une recrudescence inquiétante du vol de bétail. Les malfaiteurs, de plus en plus audacieux, opèrent de jour comme de nuit, plongeant les habitants dans un état de désarroi profond.

Le jour, les bandits adoptent une approche discrète. Ils tentent de subtiliser les troupeaux en les conduisant furtivement vers la Guinée-Bissau. La nuit, leur tactique change radicalement. Armés et prêts à semer la terreur, ils ciblent les villages, renforçant ainsi le climat d’insécurité. Les habitants du Balantacounda, confrontés à ces attaques récurrentes, n’ont plus la tranquillité d’esprit nécessaire pour mener une vie paisible.

Face à cette situation alarmante, les populations locales en appellent aux forces armées sénégalaises. Elles réclament une intensification des patrouilles le long de la frontière pour dissuader les voleurs et restaurer la sécurité. Le phénomène du vol de bétail, autrefois sporadique, connaît actuellement une expansion préoccupante, mettant en péril les moyens de subsistance de nombreux foyers.

Certains observateurs attribuent cette recrudescence du banditisme transfrontalier à une baisse significative des rendements de l’anacarde cette année. La région, dépendante de cette culture pour une grande partie de son économie, fait face à des difficultés financières accrues. Les voleurs de bétail, cherchant de nouvelles sources de revenus, ont donc intensifié leurs activités criminelles.

Le vol de bétail, au-delà de ses conséquences économiques, porte également un coup dur au moral des communautés locales. La perte de bétail représente non seulement une perte financière mais aussi une atteinte à la culture et aux traditions de ces populations rurales. Le bétail, souvent considéré comme un symbole de richesse et de statut social, est au cœur de la vie quotidienne et des cérémonies communautaires.

En attendant des solutions durables, les habitants du Balantacounda continuent de vivre dans l’incertitude et la peur. La recrudescence du vol de bétail est un rappel brutal des défis sécuritaires auxquels sont confrontées les régions frontalières. Il est impératif que les autorités prennent des mesures décisives pour protéger les populations et leurs moyens de subsistance, afin que les nuits d’angoisse vécues par les populations puissent céder la place à un sommeil paisible et réparateur.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

Articles récents

Notre sélection pour vous