samedi, avril 20, 2024

L’ONU s’alarme d’une famine « presque inévitable » à Gaza et « imminente » dans le nord

Ne ratez pas!

L’ONU s’est alarmée mardi d’une « famine généralisée presque inévitable » dans la bande de Gaza, particulièrement dans le nord du territoire palestinien assiégé. Sur cette partie du territoire, sans accès humanitaire et avec un système agricole dévasté, la famine est « imminente », a déclaré devant le Conseil de sécurité de l’ONU Carl Skau, directeur exécutif adjoint du Programme alimentaire mondial.

Le nord du territoire palestinien, assiégé depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée le 7 octobre par l’attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien, n’est pas la seule zone à risque. « Si rien n’est fait, nous craignons qu’une famine généralisée à Gaza soit presque inévitable », a renchéri Ramesh Rajasingham, au nom du chef du bureau humanitaire de l’ONU (OCHA) Martin Griffiths.

« Nous sommes fin février, avec au moins 576.000 personnes à Gaza – un quart de la population – à un pas de la famine. Avec un enfant de moins de deux ans sur six dans le nord de Gaza souffrant de malnutrition aiguë et d’émaciation. Et pratiquement la totalité de la population de Gaza dépendant d’une aide humanitaire terriblement inadéquate pour survivre », a-t-il ajouté, appelant le Conseil à agir.

« Selon le scénario le plus probable, la production agricole se sera écroulée dans le nord d’ici mai », a souligné mardi devant le Conseil Maurizio Martina, directeur général adjoint de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

En outre, l’aide humanitaire continue d’entrer dans le territoire palestinien au compte-goutte. Pourtant, « près de 1.000 camions chargés de 15.000 tonnes de nourriture sont en Égypte, prêts à bouger », a noté mardi le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric.

Aucun convoi n’a pu se rendre dans le nord de Gaza depuis le 23 janvier, selon l’ONU, qui dénonce les entraves des autorités israéliennes.

Articles récents

Les Etats-Unis acceptent de retirer leurs troupes du Niger

Les Etats-Unis ont donné leur accord vendredi pour retirer du Niger leurs 1.000 soldats engagés sur place dans la...

Notre sélection pour vous