jeudi, avril 18, 2024

Deux membres du Hezbollah tués dans une frappe israélienne en Syrie

Ne ratez pas!

Deux membres du mouvement libanais Hezbollah ont été tués tôt dimanche lors d’une frappe israélienne visant un camion en Syrie, près de la frontière avec le Liban, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Israël a mené des centaines de frappes en Syrie depuis le déclenchement en 2011 de la guerre civile dans ce pays voisin, visant surtout les groupes proches de l’Iran, dont le Hezbollah, alliés du régime syrien, ainsi que l’armée syrienne.

Ces frappes se sont multipliées dans le contexte des hostilités dans la bande de Gaza entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas.

« Israël a tiré un missile sur un camion (…) près de la frontière syro-libanaise dans une zone située entre les provinces de Homs et la banlieue de Damas », a rapporté l’Observatoire.

La frappe a entraîné « la mort d’au moins deux membres du Hezbollah », a-t-il précisé.

Les médias officiels syriens n’ont pas fait état de la frappe, et le Hezbollah n’a fait aucun commentaire dans l’immédiat.

Damas et sa banlieue sont régulièrement la cible de frappes israéliennes, la dernière en date mercredi ayant touché un immeuble résidentiel de la capitale, tuant trois personnes, dont un Syrien et deux étrangers, selon l’Observatoire.

Le 10 février, l’OSDH avait fait état de la mort de trois personnes lors de frappes israéliennes visant un immeuble à l’ouest de Damas, dans un secteur où « le Hezbollah libanais et d’autres groupes pro-iraniens sont présents ».

Depuis le début, le 7 octobre, de la guerre entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza, le Hezbollah a annoncé la mort d’au moins 14 combattants, tués par les tirs israéliens en Syrie.

L’armée israélienne avait indiqué le 3 février avoir « attaqué au sol et par voie aérienne plus de 50 cibles » du Hezbollah en Syrie depuis le 7 octobre.

Articles récents

La Belgique aide à démanteler une des plus grandes plateformes d’escroqueries en ligne

Les services de police de 19 pays, parmi lesquels la police judiciaire fédérale de Bruxelles, ont fermé cette semaine...

Notre sélection pour vous