samedi, avril 13, 2024

Profiter de la montagne autrement: comment certaines stations de ski se préparent à la disparition de la neige ?

Ne ratez pas!

Les vacances scolaires démarrent aujourd’hui. Les élèves francophones ont deux semaines de congés. Et peut-être, vous allez vous rendre à la montagne et vous n’y trouverez pas… de neige. Comme à la station de ski de Metabief dans le Jura. Une situation à laquelle les stations de moyenne montagne vont devoir s’habituer.

Les enfants de la station de ski de Metabief apprennent un sport qui est en voie…d’extinction. Ici, les pistes s’étalent entre 900 et 1400 m d’altitude. La neige s’y fait rare, très rare. Une situation loin d’être inédite pour les communes de moyenne montagne. Depuis deux ans, Claire Leboisselier dirige la transition touristique de la station : « Cela va permettre de redécouvrir le plein air, la nature, l’évasion. Profiter de la moyenne montagne, sans ski, mais avec pléthore d’activités qu’on fait déjà, mais qu’on fera encore mieux« . 

Un manque à gagner 

À Metabief, les investissements sont dirigés vers des activités de quatre-saisons, comme des parcours de luge sur rail. Paradoxe, car la station a besoin des revenus de ses pistes pour préparer l’après-ski. « Il faut que le ski alpin dure le plus longtemps possible. Parce que si on veut payer cette transition, qui s’étale forcément sur un temps long, il va falloir un certain nombre de financement. Et économiquement parlant, c’est le ski alpin qui rapporte le plus d’argent« , indique Sylvain Philippe, directeur de la station de ski de Métabief. 

La Cours des comptes française estime que les domaines skiables du pays ne sont pas préparés à affronter le changement climatique. La démarche de Metabief est citée comme un exemple à suivre. Pourtant, ici, transformer la station de ski en station de montagne ne se fait pas sans friction. « La neige, c’est vraiment émotionnel, ça touche aux valeurs du territoire. C’est donc compliqué pour les acteurs de comprendre qu’il va falloir changer et qu’ils vont être impactés« , ajoute Claire Leboisselier. 

Météo France estime que d’ici la fin du siècle, le ski aura disparu de la plupart des massifs français. Seulement celles situées au-delà de 2 500 m d’altitude devraient résister.

Articles récents

Action des facteurs ce samedi, la distribution des journaux perturbée

La distribution de la presse quotidienne sera perturbée ce samedi matin avant de passer à des actions de grandes...

Notre sélection pour vous