samedi, février 24, 2024

70.000 soldats et mercenaires russes tués depuis le début de l’invasion, estime Londres

Ne ratez pas!

Quelque 70.000 soldats et mercenaires russes ont été tués depuis l’invasion de l’Ukraine, estime le ministère britannique de la Défense dans sa mise à jour quotidienne au sujet de la guerre.

Ce chiffre comprend 50.000 soldats de l’armée russe et 20.000 mercenaires du groupe Wagner et couvre la période allant du 24 février 2022 à la fin du mois de novembre 2023.

Entre 180.000 et 240.000 soldats ont par ailleurs été blessés, ainsi que 40.000 mercenaires, selon le rapport publié lundi.

« Cela donne une fourchette estimée entre 290.000 et 350.000 pertes parmi les combattants russes », indique le ministère.

Les deux parties gardent secret le nombre de victimes au sein de leurs rangs, ce qui rend impossible la confirmation de ces estimations.

Selon un calcul de l’Otan datant de fin novembre, le nombre de victimes russes – tuées et blessées – s’élève à plus de 300.000.

Au cours de l’été, le New York Times, s’appuyant sur des informations de responsables gouvernementaux, avait fait état de 120.000 morts et de 170.000 à 180.000 blessés. Les estimations pour l’Ukraine s’élevaient à 70.000 morts et entre 100.000 et 120.000 blessés.

Le ministère britannique de la Défense publie quotidiennement des informations sur le déroulement de la guerre en Ukraine depuis le début de l’invasion russe, en citant des informations des services de renseignement.

Le gouvernement britannique veut ainsi à la fois contrer le récit russe et tenir ses alliés informés. Moscou accuse Londres de mener une campagne de désinformation ciblée et de propagande anti-russe.

Articles récents

Notre sélection pour vous