jeudi, juin 20, 2024

De nouveaux combats à la frontière entre Israël et le Liban

Ne ratez pas!

Des combats ont repris samedi à la frontière entre Israël et le Liban entre l’armée israélienne et les militants du mouvement chiite Hezbollah, un groupe soutenu par l’Iran, a annoncé Tsahal, l’armée israélienne.

« Plusieurs tirs de missiles antichar et d’obus de mortier ont été identifiés depuis le territoire libanais vers Israël, y compris des postes de Tsahal le long de la frontière », a indiqué l’armée israélienne, ajoutant que les projectiles sont tombés dans des « zones ouvertes ».

« Les chars et l’artillerie de Tsahal répondent par des tirs en direction de l’origine des tirs et frappent les infrastructures militaires du Hezbollah au Liban », a-t-on ajouté de même source.

Plus tôt, l’armée avait déclaré qu’une « cellule terroriste avait tenté de tirer des missiles antichars depuis le Liban vers le nord d’Israël » et que les assaillants avaient été la cible de tirs de drone.

Les combats se sont intensifiés le long de la frontière israélo-libanaise depuis le début de la guerre à Gaza, faisant des victimes des deux côtés.

La milice du Hezbollah affirme qu’au moins 52 de ses combattants sont morts depuis le début des derniers affrontements et que six militants palestiniens sont morts dans le sud du Liban.

Sept soldats israéliens et un civil ont été tués jusqu’à présent, selon les rapports israéliens.

Du côté libanais, près de 30.000 personnes ont fui les violences à la frontière avec Israël, a rapporté la chaîne d’information qatarie Al Jazeera sur la base de chiffres de l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM).

Cette organisation onusienne a recensé désormais 28.965 personnes déplacées, principalement dans le sud du Liban. Lundi, elles n’étaient que 19.000.

Articles récents

Notre sélection pour vous