Crise scolaire : Mamadou TALLA inaudible, Mariama SARR monte au front

Ne ratez pas!

Acculé de toute part, le gouvernement engage le combat de l’apaisement du milieu éducatif, perturbé depuis deux mois par la grève des enseignants.

C’est tout le sens de l’invite de Mariama Sarr, ministre de la Fonction publique et du Renouveau du service public. Qui, dans un communiqué rendu public, invite les parties prenantes autour d’une table pour un dénouement heureux de leurs désaccords. «Au terme des rencontres sectorielles, une séance plénière de restitution des conclusions a été tenue le 07 janvier 2022. Au cours de cette séance, la plénière a retenu l’organisation d’un atelier de recueil de propositions relativement aux questions portant, d’une part, sur le système de rémunération spécifique aux enseignants et, d’autre part, sur la demande de création de corps d’administrateurs scolaires dans le secteur public de l’éducation et de la formation», rappelle Mariama Sarr. Avant d’ajouter : «En application de cette conclusion, le Gouvernement a invité les parties prenantes à prendre part audit atelier le jeudi 03 février 2022.»

Dans ces conditions, lit-on dans le document, «le Gouvernement réitère son appel à l’apaisement du climat social et à l’observation des principes et règles régissant le dialogue social, à savoir, notamment, la suspension des plans d’action, pour privilégier la sérénité dans les concertations en cours». Cela, souligne le document, après avoir restitué les avancées notées dans l’exécution des engagements de l’ensemble des ministères concernés, mais aussi toutes les rencontres qui ont eu lieu dans ce sens avec les syndicalistes. «Le Gouvernement tient depuis le 04 octobre 2021, date de reprise des séances de monitoring, en rapport avec les secrétaires généraux des syndicats les plus représentatifs, un suivi régulier du protocole d’accord signé le 30 avril 2018, conformément à un planning adopté d’un commun accord», se félicite Mariama Sarr.

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Perquisitions chez Donald Trump: les procureurs s’opposent à la publication des raisons de la fouille

Le ministère américain de la Justice s'est opposé lundi à la publication d'un document judiciaire censé donner les raisons...

Notre sélection pour vous