Home Actualité International Variant Omicron: l’OMS demande à laisser ouvertes les frontières pour ne pas...

Variant Omicron: l’OMS demande à laisser ouvertes les frontières pour ne pas sanctionner « les pays transparents »

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé dimanche à ce « que les frontières restent ouvertes« , alors que les restrictions de voyages vers les pays africains se multiplient face à la propagation du nouveau variant du coronavirus, Omicron, dans le monde entier.

« L’OMS se tient aux côtés des pays africains et lance un appel pour que les frontières restent ouvertes« , a affirmé dans un communiqué l’organisation, appelant les pays à « adopter une approche scientifique« , basée sur « l’évaluation des risques« . « Il est crucial que les pays qui sont transparents avec leurs données soient soutenus, car c’est le seul moyen de s’assurer que nous recevons les données importantes en temps opportun« , exhorte l’OMS.

Ces mesures d’interdictions de vols, qui impactent l’économie et le tourisme, pourraient dissuader à l’avenir les pays de signaler la découverte de prochains variants de peur de se retrouver sanctionnés, ont indiqué les autorités sanitaires sud-africaines, qui avaient alerté sur l’existence de ce variant dans leur pays.

Depuis, de nombreux pays, européens notamment, ont interdit les vols en provenance des pays d’Afrique australe. Vendredi, les États-Unis, l’Arabie saoudite et les Émirats Arabes unis ont aussi fermé leurs frontières aux ressortissants des pays de cette région d’Afrique.

L’Angola est le premier pays africain qui a décidé d’interdire des vols au départ et vers l’Afrique du Sud.

Signalé pour la première fois par l’Afrique du Sud le 24 novembre, le nouveau variant du coronavirus baptisé « Omicron » a été jugé « préoccupant » par l’OMS. Il présenterait un risque accru de contagion par rapport aux autres variants dont le Delta, dominant et déjà très contagieux.

Quitter la version mobile