mardi, janvier 25, 2022

Maryam voulait faire une surprise à son fiancé et le rejoindre en Grande-Bretagne: elle est l’une des victimes décédées dans la Manche

Ne ratez pas!

On connait désormais le visage de l’une des 27 victimes du naufrage meurtrier survenu il y a quelques jours dans la Manche. Maryam, 24 ans, originaire du Kurdistan irakien, voulait faire une surprise à son fiancé installé en Grande-Bretagne. Elle avait plusieurs fois tenté d’obtenir un visa pour l’Angleterre avant de tenter cette traversée clandestine.

Elle s’appelait Maryam. Elle était âgée de 24 ans. Elle devait rejoindre son mari Carson, déjà installés en Grande-Bretagne. Elle comptait lui faire la surprise, mais lorsque son embarcation a commencé à prendre l’eau, elle l’en a informé par téléphone avant que le contact soit rompu.

C’est son mari qui a appelé la famille dans le Kurdistan irakien pour leur annoncer son décès. Au domicile de la défunte, des centaines de proches se sont rassemblés en son hommage. La mère de la victime, effondrée, refuse de parler aux médias.

Elle voulait une vie meilleure en Grande-Bretagne. Elle a fini dans la mer

Son père raconte qu’il a parlé à sa fille au téléphone quelques heures avant le drame. « Je ne savais pas qu’elle allait partir illégalement et quand je lui ai parlé elle était très heureuse et détendue. Elle était dans un hôtel en France. Elle voulait une vie meilleure en Grande-Bretagne. Elle a fini dans la mer« , confie Nuri Hama Amin.

D’après sa famille, Maryam avait tenté d’entrer au Royaume-Uni de manière légale à deux reprises, en vain. Mais elle finit par obtenir un visa de travail en Italie. Elle se rend ensuite en France avec pour objectif, à terme, de rejoindre la Grande-Bretagne. « L’instabilité politique et économique dans notre région est telle que ces jeunes risquent leur vie pour un avenir meilleur, même s’ils savent que les routes sont très dangereuses« , explique Kermaj Ezzat, un cousin de Maryam.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Lille pour mieux connaître les circonstances du drame.

« Une tragédie »

27 migrants sont décédés mercredi dans le naufrage de leur embarcation au large de Calais. Ce drame, qualifié de « tragédie » par le Premier ministre Jean Castex, est de loin le plus meurtrier depuis l’envolée en 2018 des traversées migratoires de la Manche, face au verrouillage croissant du port de Calais et d’Eurotunnel emprunté jusque-là par les migrants tentant de rallier l’Angleterre. Avant ce naufrage, le bilan des décès depuis le début de l’année s’élevait à trois morts et quatre disparus. En 2020, six personnes avaient trouvé la mort et trois autres avaient été portées disparues. Quatre décès avaient été recensés en 2019.

Articles récents

Keur Maba Diakhou : Abdou Ndiaye met fin aux 20 ans de règne de l’AFP de Moustapha Niasse avec Euleuk Sénégal.

« Euleuk Sénégal » a finalement remporté les élections municipales à Keur Maba Diakhou avec un pourcentage qui devrait...

Notre sélection pour vous