Home Actualité Politique Me Abdoulaye TINE  exige une présidentielle anticipée, « 2019 n’est pas une élection...

Me Abdoulaye TINE  exige une présidentielle anticipée, « 2019 n’est pas une élection honnête »

L’Etat du Sénégal n’est décidément pas prêt à appliquer l’arrêt de la Cour de Justice de la  Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) supprimant la loi sur le parrainage.

Ce que l’avocat Me Abdoulaye TINE qui a saisi la juridiction régionale n’entend pas cautionner. Selon lui, le président Macky SALL doit organiser le plus tôt possible des élections anticipées. Car l’élection présidentielle de 2019 est nulle et non avenue.

« Macky SALL n’a pas été dûment élu. L’élection présidentielle de 2019 n’est pas une élection honnête, elle n’est pas sincère, elle n’est pas loyale. Donc, s’il était démocrate, il allait directement et immédiatement en tirer les conséquences de droit, réorganiser des élections, une présidentielle anticipée parce que la Cour dit clairement qu’il faut rétablir, dans le droit, les 22 prétendants qui avaient été évincés. La seule manière, comme on dit en droit, c’est de reconstituer la situation qui aurait existé si la loi sur le parrainage n’était pas passé », plaide-t-il

Par ailleurs, Me Abdoulaye TINE avertit l’Etat des sanctions qu’il peut encourir d’ici expiration du délai. A l’en croire, le Sénégal risque des mesures juridiques telles que « l’embargo, une suspension à toute participation de la CEDEAO, une fermeture des frontières ou une suspension des flux financiers ou monétaires ».

WALFNet

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile