Home Actualité Crise « Chassé » en pleine mission humanitaire : Dylan Thiry de «...

« Chassé » en pleine mission humanitaire : Dylan Thiry de « Ko-Lanta » vilipende le maire de Bokiladji

0

Sa mission humanitaire au Fouta, notamment au village de Bondji Waly (Commune de Bokiladji), où il creusait un puits pour les populations qui souffrent du manque d’eau, a viré au cauchemar pour l’acteur de téléréalité Dylan Thiry. Dans une vidéo et des messages postés sur son compte Instagram ces derniers jours, l’ex-candidat de la célèbre téléréalité Ko-Lanta, accuse le maire de la localité de l’avoir ouvertement menacé et accusé de criminel, le contraignant à quitter les lieux pour sa sécurité.

Dylan Thiry connu comme ex-candidat de la célèbre série Ko-Lanta a choisi le Sénégal pour mener des activités humanitaires. Depuis mi-avril, il était dans notre pays, notamment au Nord, où il creusait un puits pour le village de Bondji Waly. Mais son aventure humanitaire a tourné court. Le maire de la localité ne le voulant pas sur son territoire, il l’aurait, selon ses propres termes, menacé et mis en garde du danger qu’il courait en restant au village. ‘’Les amis, je préfère vous prévenir et sachez que ce n’est pas une blague. Si pendant 24h je ne mets pas de history, c’est qu’il m’est arrivé quelque chose. Parce que là, il y a le maire (Alassane Mbaye Thiam) qui a contacté ma présidente et il lui a dit que c’était une zone à risque ; une zone où il y avait des terroristes, des jihadistes. Il veut que je quitte le territoire. Ils me le disent tous. Il fait croire que c’est une zone à risque, comme ça, il dira qu’il avait prévenu s’il m’arrive quelque chose. Il essaie de nous faire peur pour qu’on parte. Mais je ne partirai pas, je n’ai pas terminé ma mission. Il n’y a rien ici. Les gens sont en sécurité’’, a expliqué Dylan dans un premier post. Précisant qu’il n’y avait aucun danger dans la zone et encore moins dans le village de Bondji Waly où il se trouvait.

«Il a contacté ma présidente et il lui a dit que c’était une zone à risque,  où il y avait des jihadistes».

Pour lui, la réalité est que le maire n’ayant rien fait pour les villageois, a mal vu son arrivée au village pour offrir un puits aux populations. ‘’Ça a fait du bruit, tout le monde en parle. Et tout le monde sait que le maire n’a rien fait ici. Je l’ai appelé à plusieurs reprises, mais il me raccroche au nez. Là, il veut que je quitte son territoire. (…). Il m’a même accusé d’avoir ramené de la dynamite au village. Moi, je ne sais même pas où trouver de la dynamite et comment l’utiliser. C’est celui qui creuse le puits qui a acheté la dynamite et il a une autorisation. Le maire le sait’’, explique Dylan. Qui ajoute que même le chef de village lui a avoué que le maire voulait qu’il parte, parce qu’il n’est pas passé par lui pour ses actions dans la localité.

«Ils ont voulu me faire passer pour un dangereux criminel…»

Quelques heures après, le samedi, sur un autre post, Dylan annonce que la situation s’est corsée pour lui. ‘’A l’heure où je vous parle, j’ai mal au cœur. Cela fait quelques jours que je reçois des menaces très virulentes et des mises en garde de monsieur le maire. Aujourd’hui, j’ai dû quitter le village, parce que le maire a prévenu la présidente de l’association qu’il amènerait des soldats pour me cueillir si nécessaire. Ils ont dit qu’ils prendraient mon passeport. Ils ont également voulu me faire passer pour un dangereux criminel, qui ramène de la dynamite dans le village et me demandent des informations sur ma mission, alors qu’ils savent pertinemment le but bienveillant de ma venue et le combat qui est le nôtre. Mon unique combat est de permettre aux populations du village d’avoir de l’eau en creusant un puits’’, explique-t-il. Et de poursuivre : ‘’J’ai donc pris, tristement, le cœur serré, la boule au ventre, les yeux remplis de larmes, la décision de quitter le village en laissant de la nourriture pour un mois. Je me sens tellement anéanti. Je suis dans l’obligation de quitter le village pour ma sécurité. 6 hommes sont en train de travailler sur le puits avec la machine. Dans 5 à 10 jours, l’eau sera là inchallah. Mon équipe sur place me rendra compte avec des vidéos’’, a posté l’acteur de téléréalité.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exit mobile version