Modernisation des daras à Vélingara : les maîtres coraniques sensibilisés

0

Un CDD axé sur la modernisation des Daras s’est tenu hier  lundi dans la salle des réunions de la préfecture. En présence des autorités administratives et académiques, des élus locaux, des maîtres coraniques et des parents d’élèves. L’objectif de la rencontre était de sensibiliser les acteurs sur  le projet  d’appui à la modernisation des daras .

L’état du Sénégal dans le cadre du PAMOD (projet d’appui à la modernisation des daras)  a ciblé 30 daras à travers le pays. Aussi pour toucher le maximum de daras, une campagne de sensibilisation est organisée dans les différentes localités  du pays .C’est dans ce cadre que  s’inscrit le CDD organisé dans la salle des réunions de la préfecture hier lundi. Selon Daouda Sarr le sous préfet de Saré Coly Sallé qui présidait les travaux «  La rencontre avait pour but  de sensibiliser    l’ensemble des acteurs sur le contenu du programme de modernisation des daras. , l’enseignement coranique occupe une place importante dans la société sénégalaise et l’Etat du Sénégal a pris la responsabilité d’accompagner les acteurs afin que l’enseignement coranique puisse se faire dans des conditions optimales » A –t-il dit. Avant de préciser « Il ne s’agit pas d’une façon nouvelle d’enseigner le coran et l’islam ,il s’agit de voir dans quelles mesures , on peut améliorer   ce que les maitres coraniques sont entrain de faire » A –t-il poursuivi  Au cours des discussions ,  certaines équivoques  ont  été levées Selon Oustaz Abdoulaye Baldé l’imam de la mosquée de Nassouralahi , il y ‘avait au sein des maitres coraniques une mauvaise  interprétation du concept de la modernisation  « Nous avons  après les échanges et discussions compris le message et  le contenu du programme de modernisation des daras  . Et tous les maitres coraniques ont apprécié ce programme qui vient seulement renforcer  l’enseignement du coran   au Sénégal » A laissé entendre Abdoulaye Baldé.  A signaler que les apprenants des daras modernes font un cursus de 8 ans ; outres le coran, ils apprennent le français et peuvent bénéficier de la formation professionnelle pour les plus âgés  .  A l’issue de la journée, de recommandations fortes ont été formulées par les maîtres coraniques et qui se résument comme suit :

-La prise ne charge par l’Etat  de l’enseignant en langue arabe, au sein du dara  

-Allouer des subventions aux daras à l’image de l ‘école formelle

L’implication de l’APE dans les daras

Babacar Diouf

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here