Liberté de la presse : la Gambie rebondit dans le classement 2019 de RSF

0
L’arrivée de Adama Barrow à la tête de la Gambie a permis à l’enclave du Sénégal d’accorder plus d’importance à la liberté de la presse passant de la 122ème place du classement mondial en 2018 pour se retrouver à la 92ème place dans le nouveau classement officialisé, le 18 avril 2019, au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI).
Le pays voisin du Sénégal gagne ainsi 30 places en seulement une année.
Un grand bond en avant qui résulte de la chute du régime de Yaya Jammeh explique Pap Saine, correspondant de Reporters Sans Frontières en Gambie.
L’absence d’une quelconque arrestation de journaliste au pays de Barrow depuis les 7 dernières années témoigne également de cette forte amélioration de la liberté de la presse dans la région, renseigne-t-il.
La pluralité des radios privées et l’ouverture plus conséquente de la radio et télévision d’État ont également participé au progrès, confie le journaliste.
Pap Saine invite, toutefois, le successeur de Jammeh, Adama Barrow, à agir pour la suppression des lois draconiennes contre la presse en Gambie.
Le classement mondial de la liberté de la presse s’est effectué sur la base de sept indicateurs : le pluralisme, l’indépendance des médias, la transparence, l’environnement et l’autocensure, le cadre juridique, les infrastructures et les exactions.
DakarActu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here