Home Actualité Politique Idrissa Seck articule son programme autour des nombres 1-3-15-45

Idrissa Seck articule son programme autour des nombres 1-3-15-45

Le programme titanesque attendu de Idrissa Seck est connu. Il articulé autour des nombres 1-3-15-45. Après avoir complété ses fiches de parrainage dans la région de Ziguinchor, l’ancien Premier ministre du régime de Abdoulaye Wade et ancien maire de Thiès, le candidat de la coalition Idy2019, a présenté, hier son programme.

Et c’est  le porte-parole du parti Rewmi, Abdourahmane Diouf qui a été mandaté, à travers une conférence publique, de vendre cette nouvelle vision du candidat Idrissa Seck qui se présente pour la troisième fois à la présidentielle, après ses débâcles notées en 2007 et 2012. Ainsi, il a lancé un programme intitulé 1-3- 15 – 45. Il affirme dans une salle d’un hôtel de la place pleine à craquer que ce programme a été défini et structuré lors du séminaire du 14 Avril 2018 organisé par les cadres de son parti.

Expliquant le chiffrage, l’ancien directeur général de la Sones au début de la prise de pouvoir de Macky Sall, dans une approche pragmatique et scientifique, indique que le chiffre 1 représente le Sénégal. D’après lui, c’est important de recentrer les débats autour du Sénégal afin d’impulser une nouvelle dynamique. Pour ce qui est du chiffre 3, il représente les trois axes programmatiques qui seront privilégiés et sur lesquels, ils comptent s’appuyer pour remettre le Sénégal sur de bons rails dans la foulée du 24 février prochain, si Idrissa Seck arrive à briguer le suffrage des Sénégalais. Ces trois axes sont la gouvernance, l’économie et la sécurité.

Concernant le 15, le porte-parole du candidat Idrissa Seck, Abdourahmane Diouf souligne que c’est une déclinaison d’une vision patriotique pour le Sénégal qui porte sur 15 aspects à savoir la compétitivité, la justice, la promotion de l’éducation, plus d’ambitions, moderniser et sécuriser le pays. Et enfin la dernière combinaison de cette vision programmatique ambitieuse : Le 45 (À terme 45 déclinaisons thématiques devraient être présentées lors du lancement officiel du programme.)

Toutefois, le porte-parole est revenu sur le système politique sénégalais. En effet, il souligne que son candidat, une fois élu, va revoir tout le processus électoral. Par conséquent, il affirme que le nouveau système instauré par le régime actuel en l’occurrence, le parrainage sera supprimé. Ayant pris rendez-vous avec le peuple sénégalais en février 2019, l’ancien maire de Thiès et actuel président du Conseil départemental de ladite ville, estime qu’il va instaurer le bulletin unique. Sur le plan économique, il souligne que son leader a une volonté d’alléger la fiscalité pour le compte des entreprises locales, la mise en œuvre d’une politique industrielle et la garantie de la souveraineté alimentaire entre autres mesures… Pour ce qui est des contrats pétroliers, même s’il affirme qu’ils ne seront pas dans la logique de tout casser, mais tout sera rediscuté. Aussi, Abdourahmane Diouf prône un investissement mix. Il souligne que les entreprises étrangères seront soumises aux conditions locales. En guise d’exemple, il affirme qu’une entreprise étrangère ne doit importer d’oignon tant que l’oignon local n’est pas terminé.

WalfQuotidien

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile