Mansour Faye : un plaidoyer pour protéger Saint-Louis de l’avancée de la mer

Mouhamadou ansour faye, maire de Saint-Louis invite l’état du Sénégal et la communauté internationale à œuvrer à la mise en œuvre de dynamiques permettant de préserver et de protéger  Saint-Louis, des effets négatifs de l’avancée de la mer.

C’est un plaidoyer pour la capitale du nord qui lutte contre les désastres de la mer, pour le maire et ministre de l’hydraulique, Mansour Faye « Saint-Louis fait parties des zones les plus menacées par l’avancée de la mer, il faut sensibiliser les populations sur les effets des changements climatiques ».

A l’occasion d’une randonnée de sensibilisation, l’idylle de la ville, accompagné d’acteurs locaux, a tenu à rappeler l’importance de ce combat « on ressent profondément les changements climatiques dans la commune de Saint-Louis, plus exactement dans la langue de barbarie et si rien n’est fait, les experts disent que dans une cinquantaine d’années, la langue va disparaitre entrainant avec elle l’ile de Saint-Louis.

Il est impératif que le message puisse être entendu par la communauté internationale et c’est un cri lancé par les populations en direction de l’état du Sénégal aussi » argue-t-il.

Pour rappel, la langue de barbarie, constituée principalement des quartiers de Guet Ndar, Gokhou Mbath  et Ndar-toute, subit de plein fouet les effets directes du changement climatique, avec régulièrement des zones attaquées par les vagues, causant ainsi plusieurs maisons détruites à chaque avancée de la mer.

M.G.Baldé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 − cinq =