Home Actualité Politique Aj/Pads: Communiqué de presse du 3 février 2016 au siège du parti…

Aj/Pads: Communiqué de presse du 3 février 2016 au siège du parti…

Le Secrétariat permanent d’Aj/Pads s’est réuni ce mercredi 3 février 2016 au siège du parti à Dakar,sous la présidence du Secrétaire Général Mamadou Diop ‘Decroix’, à l’effet d’examiner, entre autres points inscrits à son ordre du jour, les questions d’actualité suivantes :
Premièrement : La confirmation de l’avis du groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire dans l’affaire karimwade.
Le SP s’étonne des premières réactions du pouvoir suite à la réaffirmation de la position du groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire selon laquelle Monsieur Karim Meïssa Wade est détenu arbitrairement.
La question que nous nous posons dans ces conditions est celle-ci : Le recours de l’Etat du Sénégal devant le Groupe de travail, à renfort de millions de cfa du contribuable, payés à ses avocats pour des billets d’avion en classe affaire, des hôtels de luxe et des honoraires n’est-il pas en soi une reconnaissance formelle du statut juridique du groupe de travail ? N’était-ce pas pour obtenir gain de cause devant l’instance contre la défense de Karim Wade ? ou était-ce simplement pour amuser la galerie ? Non ! il s’agissait sûrement d’obtenir gain de cause. Dès lors, pourquoi se raidir en jouant au mauvais perdant ? Pour des raisons de respectabilité internationale et pour des raisons de simple éthique, il ne reste à l’Etat du Sénégal qu’à se conformer à la décision de l’instance onusienne en libérant Karim Meissa Wade et en l’indemnisant comme l’a décidé le Groupe de travail.
Contre les tentatives maladroites de minimiser cette décision, nous saluons le courage et l’honnêteté intellectuelle du Pr AmsatouSow Sidibé qui vient d’être limogée de son poste de ministre conseiller du Président de la République pour avoir demandé à l’Etat de respecter la décision en libérant Karim Wade. Les avantages matériels ne sauraient l’emporter sur la dignité.
Deuxièmement : Le Sp note pour s’en indigner la persistance des coupures d’électricité qui affecte les entreprises et les ménages à l’échelle de tout le pays sans oublier les coupures récurrentes d’eau. Le moment est venu pour les populations de s’organiser dans les quartiers et les villages pour des actions de protestation pour une fourniture normale en eau de qualité et en électricité de qualité.
Troisièmement : La question du dialogue politique. Pour Aj/pads, le dialogue politique ne saurait porter exclusivement sur les questions qui intéressent le Président de la République mais doit aussi porter sur les préoccupations de l’Opposition comme, par exemple, le caractère inclusif du processus électoral. La révision des listes électorales a déjà démarré en l’absence de toute structure de supervision ce qui constitue une rupture du consensus de 1992. Notre parti se prononce en faveur de l’ouverture de ce dialogue s’il est compris de cette façon mais se tiendra en tout état de cause aux conclusions que l’opposition arrêtera d’un commun accord.
Dakar le 03 février 2016
Le Secrétariat Permanent

Avec Setal.net

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile