Billet retour sur le départ d’Abdoul Mbaye de la Primature

Ne ratez pas!

Après lui avoir signifié son limogeage, le Président Macky Sall a tenu à mettre les formes en tressant des lauriers à son désormais ex-Premier ministre, si l’on en croit ce dernier.  » Il me dit alors l’essentiel : il a apprécié mon travail dans la fonction, et il vaut mieux se quitter quand tout va bien, plutôt dans un contexte difficile ou de conflit, narre l’auteur de  » SERVIR dans les colonnes de l’As quotidien , non sans exprimer sa gratitude à l’endroit du numéro 1 des Sénégalais.  » Je n’oublierai son attitude à mon endroit. Il peut continuer de compter sur ma disponibilité, et cela sans aucune contrepartie. (…) Dix-sept mois se sont écoulés depuis cette nuit du 2 avril 2012. Je lui rappelle ma fidélité aux propos que je lui avais tenus lorsqu’il m’avait annoncé son choix sur ma personne. Je lui dis mon souci constant de respecter ma parole donnée. Je lui avais dit : Monsieur le président de la République, je tiens à vous faire savoir que je sais ce qu’est un Premier ministre. Il est révocable ad nutum par le président de la République. Même si vous devriez mettre fin à mes nouvelles fonctions demain, je vous serai éternellement reconnaissant de me les avoir un jour confiés. Il acquiesce. Nous nous levons. Il m’accompagne, je quitte le Palais. Il me reste la journée du lundi pour libérer le bureau. (…). Je suis déjà pressé de céder la place. Je considère cela comme une partie de mon engagement, renseigne l’ancien Pm dans son bouquin.

Fatou Binetou WANE/iGFM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

« Nous pouvons le refaire »: Joe Biden promet à nouveau d’interdire les fusils d’assaut

"Nous pouvons le refaire": Joe Biden a promis une nouvelle fois mercredi d'interdire les fusils d'assaut, dans un discours...

Notre sélection pour vous