dimanche, juin 16, 2024

Les ventes immobilières en recul au premier trimestre, selon la fédération des notaires

Ne ratez pas!

Les ventes étaient en recul de 7,3% au premier trimestre de cette année par rapport à la même période en 2023, révèle jeudi le Baromètre de l’immobilier de la Fédération des Notaires. Si l’on tient compte de l’inflation, les prix étaient en baisse durant les trois premiers mois de l’année, de 0,6% pour une maison et d’1% pour un appartement.

Le recul des ventes immobilières est moins fort en Wallonie (-6,5%) et à Bruxelles (-0,8%) qu’en Flandre (-8,8%). Le nord du pays représente cependant 61% de parts du marché belge, contre 7% pour la capitale et 33% pour le sud du pays.

La tendance reste donc négative par rapport à l’ensemble de l’année 2023, où il y avait eu environ -15% de ventes comparé à 2022, relèvent les notaires.

Aucune province wallonne n’a enregistré plus de ventes lors du premier trimestre 2024 par rapport aux trois premiers mois de 2023. Le Brabant Wallon, avec un recul d’1,1%, s’en tire le mieux. Les provinces du Hainaut (-7,7%), du Luxembourg (-7,6%) et de Namur (-7,5%) enregistrent des baisses dans des proportions quasi identiques entre elles. La province de Liège, elle, recule de 5,8%.

De son côté, Bruxelles reste assez stable avec un recul de 0,8%.

Une maison coûtait en moyenne 328.187 euros au 1er trimestre, soit une hausse de prix d’1,7% par rapport à la moyenne annuelle de 2023. Si l’on tient compte de l’inflation, le prix a en réalité baissé de 0,6%.

Un appartement revenait, lui, à 268.256 euros en moyenne, en progression d’1,3% par rapport à la moyenne de l’an dernier. En tenant compte de l’inflation, il s’agit là aussi d’une baisse de prix, d’1%.

Articles récents

Euro 2024: la police tire sur un homme armé d’une hache à Hambourg

La police allemande a neutralisé un individu armé d'une hache à Hambourg. L'incident a eu lieu quelques heures avant...

Notre sélection pour vous