samedi, février 24, 2024

« Nous ne céderons rien face au terrorisme »: le mot de la Première ministre française après l’attaque au couteau à Paris

Ne ratez pas!

Un Allemand a été tué et deux autres personnes ont été blessées samedi soir dans une agression au couteau et au marteau près de la tour Eiffel à Paris, où le parquet antiterroriste (Pnat) s’est saisi de l’enquête sur l’attaque perpétrée par un Français, connu pour islamisme radical et troubles psychiatriques.

Rapidement, plusieurs personnalités politiques ont réagi sur le réseau social X (anciennement Twitter). « J’adresse toutes mes condoléances à la famille et aux proches du ressortissant allemand décédé ce soir lors de l’attaque terroriste survenue à Paris et pense avec émotion aux personnes actuellement blessées et prises en charge. Mes plus sincères remerciements aux forces de secours qui ont permis d’interpeller un suspect avec célérité. Le parquet national antiterroriste désormais saisi aura la charge de faire toute la lumière sur cette affaire pour que justice soit rendue au nom du peuple Français », a écrit Emmanuel Macron. 

« Suite à l’attaque de ce soir à Paris, mes pensées vont à la victime, aux blessés et à leurs proches. Je salue le courage et le professionnalisme de nos forces de l’ordre et nos services de secours mobilisés. Nous ne céderons rien face au terrorisme. Jamais. », s’est exprimé de son côté la Première ministre française, Elisabeth Borne. 

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait rapidement publié sur Twitter samedi soir : « Les policiers viennent d’avoir courageusement interpellé un assaillant s’en prenant à des passants à Paris, autour du quai de Grenelle. Une personne décédée et un blessé pris en charge par les Pompiers de Paris. Merci d’éviter le secteur. »

D’autres politiciens se sont exprimés, soutenant les proches de la victime et les personnes blessées. 

Articles récents

Cinq femmes tuées vendredi à Vienne, dont trois dans une maison close

Cinq femmes ont été tuées vendredi à Vienne, dont trois ont été poignardées à mort dans une maison close,...

Notre sélection pour vous