Le Sénégal pourrait rompre avec la déclaration de politique générale

L’Assemblée Nationale pourrait ne plus vibrer au rythme de Déclaration de politique générale (DPG).  Instaurée depuis les années 60, la Déclaration de politique générale, grand rendez-vous républicain s’il en est, risque d’être, selon Enquête, purement et simplement sacrifiée, à nouveau, sur l’autel des réformes en gestation. La suppression annoncée du poste de Premier ministre, par Macky Sall, est passée par là. Comme en 1983, quand un certain Abdou Diouf avait décidé de rayer cette station de l’armature institutionnelle au Sénégal.

Actunet.net