Les correspondants régionaux à l’école des enjeux et défis du journalisme en région

Bonnes nouvelles pour les correspondants  régionaux. Ils de 16 pays africains à démarrer, lundi 26 novembre à Rabat (Maroc), une formation de cinq jours sur les enjeux et défis du journalisme en région, a constaté l’APS.

A l’initiative de la Fédération atlantique des agences de presse africaine (FAAPA), en partenariat avec l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) et de l’Agence belge de développement (ENABEL), ce séminaire qui sera animé par quatre formateurs, portera sur 10 modules.

Il s’agit des enjeux professionnels du journalisme en région, des leçons et expériences, des différents types de sources d’information, de la programmation ou la planification éditoriale en région.

Le fact-checking (vérification de faits), les techniques d’écriture pour le web, l’usage de réseaux sociaux, les principes d’éthique et de déontologie journalistiques ou encore les mécanismes de motivation et les critères d’évaluation, sont aussi au menu de cette session.

L’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, les deux Guinées, Niger, Sénégal, Togo) l’Afrique centrale (Gabon, Tchad, Centrafrique, RDC et Congo), et le Maghreb (Maroc et Mauritanie) sont représentées à cette formation.

Il s’agit du premier programme dédié aux médias mis en œuvre, dans le cadre d’une convention liant depuis 2009 les royaumes belge et marocain, a noté Malik Souali, chargé de programme à l’Agence belge de développement (ENABEL).

Le métier de journalisme s’est beaucoup développé, mais fait face au « défi technologique » qui est en même temps une « opportunité », a-t-il ajouté. D’où la nécessité d’aider les journalistes à « développer le journalisme de proximité » et à « mieux informer la population ».

Le directeur de l’Agence marocaine de presse (MAP) Khalil Hachimi a, quant à lui, souligné le caractère « stratégique » des correspondants régionaux, en ce sens qu’ils « font la différence » sur le fil d’informations, en rendant compte de la « vitalité des régions dans les domaines économique, politique, social et culturel ».

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here