Linkéring : 30 villages tournent le dos à l’excision et aux mariages d’enfants

30 villages de la commune de Linkéring (département de Vélingara) ont tourné  définitivement le dos à l’excision et les mariages des enfants et  les mariages forcés. C’était au cours de la déclaration  zonale d’abandon  tenue dimanche dernier à Linkéring. La manifestation a été présidée par le sous préfet de Bonconto. En présence du représentant  de l’Unicef, de Tostan, des   communautés et plusieurs autres invités.

Véritables fléaux, l’excision et les mariages d’enfants ont des conséquences néfastes sur la santé des filles. Aussi malgré , les campagnes de sensibilisation  la pratique persiste. C’est ce qu’a compris Tostan qui déroule un programme de renforcement des capacités communautaires dans plusieurs localités dans le département dont celle de Linkéring. Ce programme contribue au renforcement des bonnes pratiques communautaires et favorise le changement  des  normes sociales entrainant l’abandon des pratiques néfastes telles que l’excision et les mariages d’enfants .Ainsi  à Linkéring les participants du  programme, après des années de formation et  plusieurs séances de sensibilisation, ont décidé de se départir de ces pratiques ancestrales. C’est dans ce cadre d’ailleurs que s’inscrit la déclaration d’abandon organisée dimanche dernier à Linkéring.  Selon Abdoul Aziz Sy  coordonnateur national de Tostan , cette journée est l’aboutissement d’un long processus « Grâce au travail important mené auprès des communautés à travers notre programme de renforcement  des capacités communautaires en langue nationale avec une approche participative dans la promotion des droits humains et avec  l’accompagnement des partenaires, les communautés ont pris conscience des dangers liés à ces pratiques et de surcroit ont déclaré volontairement abandonner ces pratiques néfastes » A –t-il dit . Quant au représentant des Nations Unies / l’Unicef Mouhamed Ali, il  s’est réjoui et à féliciter Tostan et les communautés pour l’organisation   de cette cérémonie de déclaration d’abandon de l ‘excision qui est le couronnement d’un long processus » A –t-il souligné. Cependant il a mis l’accent sur  l’après déclaration   « c’est l’après déclaration qui constitue le plus grand défi.  Nous  sommes persuadé que cela a été pris en compte ;  et que tous les acteurs mobilisés vont relever le défi. » Venu présider la cérémonie le sous préfet de Bonconto Abdoulaye Daouda Sall, a d’abord vivement félicité  les organisateurs de cette manifestation. Avant de s’appesantir  sur les dangers de ces pratiques dont sont victimes les femmes et les filles « plusieurs femmes et jeunes filles sont encore victimes des pratiques traditionnelles sociales et néfastes telles que  : l’ excision , les mariages précoces ,les  violences , l’ inceste , la pédophilie . Toutes ces formes de violences sont reconnues au niveau  international, comme une violation des droits humains. C’est pourquoi les autorités étatiques, les ONG à l’image de Tostan  ont développé des stratégies pour promouvoir l’abandon de l’excision, des lois ont  été votées  pour punir les auteurs  de ces pratiques   »

Babacar Diouf .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit + 19 =