La Grande mosquée de Kolda se signale par ses premiers manquements

A peine inaugurée  vendredi 19 octobre 2018, la Grande mosquée régionale de Kolda a vite laissé la place à une sorte d’amertume.

Mercredi dernier, devait se tenir une rencontre entre les principaux dirigeants de la mosquée et des agents de la mairie pour monter un comité de gestion de l’infrastructure religieuse. Mais la réunion a tourné court, en raison des manquements qui ont été notés dans différents compartiments de l’ouvrage. Du coup, l’installation du comité de gestion a été reportée en attendant de rencontrer l’entrepreneur pour voir la conduite à tenir. Kamor Dianté qui était, à l’époque, membre de l’ancien comité de gestion de la mosquée estime que des manquements liés à la construction de la grande mosquée ont été notés. «Il n’y a pas de robinets publics pour les ablutions. Les portes des morgues qui sont bien faites ne se ferment pas, de même que les portes des toilettes. Il n’y a même pas de place pour déposer les chaussures pour prier. Il y a beaucoup de manquements», résume-t-il, ajoutant que mandat leur a été donné de faire le suivi de la mosquée en attendant que la mairie désigne un administrateur.

La mairie a reconnu qu’il existe bien des manquements. «Nous avons décidé de nous retrouver avec l’entrepreneur pour noter tout manquement afin de lui signifier la réception à faire dans les délais», a affirmé Ibrahima Diao, secrétaire général de la mairie de Kolda. Il a précisé que, de la date de l’inauguration de la mosquée jusqu’à un an, il s’agit d’une réception provisoire. «Cette mosquée est un joyau. On ne peut pas laisser les populations faire ce qu’elles veulent et que demain l’édifice religieux se retrouve dans un état dégradé», a averti le secrétaire général de la mairie.

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × cinq =