En visite à Touba : Idrissa SECK esquive les questions politiques

A quelques jours du Magal, Touba est devenu le point de chute des politiciens du moins des candidats déclarés à la présidentielle 2019.

Devançant le président Macky Sall annoncé jeudi, à la cité religieuse, le leader du parti Rewmi n’a pas voulu être loquace sur les questions politiques. Seulement, il veut prier lors de cet événement pour que les Sénégalais trouvent une solution à leurs souffrances, lors de la joute électorale prévue au mois de février prochain.

Aphone depuis quelque temps, l’ancien Premier ministre et leader du parti Rewmi a brisé le silence lors de son déplacement à la cité religieuse à  quelques jours de la célébration du plus grand événement religieux de la confrérie mouride. Idrissa Seck, candidat déclaré à la prochaine joute électorale prévue le 24 février 2019, a parlé. Mais une fois n’est pas coutume, il a évité les questions politiques. Le  nouveau talibé mouride s’est contenté de rendre hommage au Khalife général qui célèbre son premier Magal en tant que personne morale de la confrérie et de prier lors de cet évènement pour que les Sénégalais retrouvent leur quiétude et leur bien-être : «Je voudrais prier et faire des vœux pour que ce Magal soit l’occasion pour l’ensemble du peuple sénégalais d’ici et de la diaspora, de bénéficier de ces retombées et que l’ensemble des problèmes qui submergent les populations sénégalaises puissent trouver solutions à l’occasion de la prochaine consultation électorale de 2019. Et ce sera le seul aspect politique que j’évoquerais», a indiqué le leader de Rewmi rapporté par Seneweb.  L’ancien Premier ministre a profité de sa visite pour souhaiter à l’actuel Khalife, longévité. «Je voudrais tout d’abord rendre grâce à Dieu de l’opportunité qui m’est offerte de venir à nouveau à Touba célébrer le Magal en compagnie de l’ensemble de la communauté mouride et de l’ensemble des musulmans d’ici et d’ailleurs. Je voudrais tout d’abord présenter mes vœux et mes prières de longévité et d’excellente santé à Serigne Mountakha Mbacké, le Khalife général des mourides. Et aussi prier pour que le Magal soit également l’occasion pour tous de bénéficier des retombées du travail de Serigne Touba Khadim Rassoul», affirme-t-il.

Idrissa Seck, depuis sa déclaration sur l’authenticité du lieu de pèlerinage des musulmans qui a froissé la Ummah islamique qui estime que le politique a attaqué les symboles de l’Islam, était en hibernation politique. Il n’a pas fait de déclaration publique sur les questions d’actualité encore moins d’apparition dans l’espace public. La preuve, lors de la manifestation de l’opposition tenue récemment à la place Washington pour récuser le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye comme organisateur des élections, il s’est fait représenter par son vice président.

Mamadou GACKO (Walfnet)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

13 − dix =