Des sacs PICS pour garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Nathalie Diagne a expliqué que ces sacs Pics sont des tissus synthétiques, doublés à l’intérieur par deux sacs en plastique épais qui permettent de stocker les céréales, en l’occurrence le maïs et légumineuses durant une longue période et sans utilisation de produits chimiques.

La représentante de l’Institut sénégalais de recherches agricoles de Bambey s’exprimait lors de la cérémonie de démonstration et d’ouverture des sacs Pics qui a été organisée aussi bien dans la commune de Kounkané que celle de Mampatim en présence des Chefs de services et Responsables, du Directeur de l’Agence nationale du conseil agricole et rural (Ancar), de la Sahélienne d’entreprise de distribution en agrobusiness (Sedab).

A l’en croire, ces sacs ont la capacité d’augmenter la productivité et la production des céréales et réduire les pertes post récoltes dans le Fouladou.

Des collectivités qui, dira t elle, n’ont pas été choisies au hasard mais compte tenu du poids en production de maïs et des expériences riches en conservation et à l’accès dans les marchés. Pour elle, la faim est une problématique mondiale et la situation demeure alarmante dans les pays Sous-développés.

Et pour appuyer les producteurs pour la reconstitution du capital semencier, la subvention des intrants et l’équipement du monde rural en matériel agricole, l’Etat, dans le cadre du Plan Sénégal Emergent a compris que l’agriculture est le levier de croissance de notre économie. Ella a plutôt demandé à ce que les producteurs soient ouverts aux nouvelles innovations technologiques et aux pratiques pour une meilleure productivité et une production des céréales et légumineuses.

Financé par Feed the future de USAID en partenariat avec l’institut technologique alimentaire et l’institut de recherches agricoles, le programme des sacs pics, dont Ibrahima Sarr est le coordonnateur compte augmenter les rendements et réduire considérablement les pertes post récoltes. Il a été constaté que le maïs, en maturité au champ est de très bonne qualité seulement ,2 à 3 mois, faute de moyens, les agriculteurs subissent des pertes à cause  des moisissures, insectes et ravageurs qui détruisent les stocks.

Et pour mieux conserver les céréales, l’université Purdue des Etats Unis a inventé les sacs pics, à triple fond ou triple ensachage et sans produits chimiques. Cette technologie permettra aux producteurs de conserver leurs produits agricoles aussi longtemps qu’ils le voudront et pourront éventuellement choisir le moment où ils les vendront. Et pour une sécurité alimentaire, nutritionnelle et sanitaire des populations, les sacs PICS sont désormais disponibles au Fouladou pour une meilleure conservation des céréales post récoltes.

Setal