lundi, septembre 27, 2021

Procès Imam Ndao : le réquisitoire du procureur attendu le 14 mai

Ne ratez pas!

Le chapitre des confrontations fermé, le tribunal ouvre une nouvelle page qui ne sera lue que lundi 14 mai 2018. Jour prévu pour le réquisitoire, tant attendu du substitut qui, durant les 17 jours qu’a duré le procès, a donné du fil à retordre aux 29 accusés. Deux jours après son réquisitoire, les avocats feront leurs plaidoiries.

Après l’audition des témoins Massamba Diop, Alioune Diop et Modou Diop, la chambre criminelle a procédé aux confrontations. Pour ce chapitre du procès qui bouclait son 17e jour ce mardi 08 mai 2018, l’Imam Ndao, Ibrahima Diallo et Coumba Niang ont du s’affronter malgré eux devant la barre au sujet de leur rencontre et des 14 mille euros qui ont été présentés le 7 mai dernier au tribunal. L’accusé Imam Ndao a réitéré qu’il a reçu la visite de Coumba Niang après celle d’Ibrahima Diallo qui venait de lui remettre la somme de 14 mille euros (9 millions CFA). Ce que la deuxième épouse de Matar Diokhané confirme, non sans donner au tribunal des raisons de croire qu’elle veut juste s’arrimer aux déclarations de l’Imam.

Suite à cet exercice qui a été par moment très difficile pour les accusés à cause des contradictions notées çà et là, le substitut a demandé à opposer Boubacar Decoll Ndiaye à Matar Diokhané. Le ministère public voulait avoir le cœur net sur une déclaration faite par Decoll Ndiaye lors de son interrogatoire. Ce dernier avait laissé entendre avoir rencontré Matar Diokhané pour être édifié sur son séjour auprès de Boko Haram.

« Oui, je me suis entretenu avec lui au sujet de son séjour au Nigeria et il m’a confirmé qu’il était dans les fiefs de Boko Haram », avoue à nouveau l’accusé Decoll Ndiaye. Cependant, il a tenu à préciser qu’ils n’ont pas abordé l’excursion de Matar Diokhané pour sauver ses compatriotes alors bloqués à Sambissa à cause d’une divergence avec Shekau. Une précision dont Matar Diokhané ne fera pas l’économie car l’accusé tient à ce que tout le monde sache qu’il n’a posé le pied dans une zone controlée par Boko Haram qu’à l’occasion de cette « opération de sauvetage ».

DakarActu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous