Le parrain Ibrahima Wade arme les diplômés de la Promotion 2017 d’ITECOM de Thiès

Choisi pour parrainer sortie de la Promotion 2017 des diplômés d’ITECOM de Thiès, M. Ibrahima Wade, directeur du Bureau Opérationnel de suivi du PSE a tout de suite compris que son parcours devrait servir de modèle à ces jeunes diplômés. «Je n’ai donc pas la prétention d’être un modèle, encore moins un exemple, à vous offrir. Mais je voudrais, très humblement partager avec vous un pan de ma trajectoire de vie, et qui sait, cela pourrait inspirer quelques uns d’entre vous avec qui j’aurai un jour la chance de partager des idéaux », dit-il d’emblée avec beaucoup d’humilité.
Né à Thiès, il y a fait toutes ses classes de l’école primaire au lycée Malick Sy avant d’arriver à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar où il décroche une maîtrise en Droit, un Diplôme d’Etudes Approfondies Général en Droit, un Diplôme d’Etudes Approfondies Spéciales pour l’Enseignement supérieur, pour ensuite obtenir le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat…un parcours riche qui selon lui, prouve que « l’éducation est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde ». S’adressant aux diplômés, il dira ceci : «Alors, c’est ici à l’ITECOM, au milieu de ces sources intarissables de savoir que sont vos professeurs et vos encadreurs, que vous avez acquis les rudiments qui doivent vous permettre de devenir meilleurs et, in fine de rendre ce pays meilleur. Vos diplômes constituent une récompense de tant d’années de sacrifices et de renoncements personnels, mais surtout d’efforts généreux et de privations de vos parents. Oui, l’essentiel c’est certes ce que vous avez réalisé jusqu’ici, mais l’essentiel, c’est aussi, c’est surtout, comment vous allez cheminer à présent pour être utile à votre famille, à votre communauté, à votre pays, au monde et au genre humain…Aujourd’hui, les servitudes, les sacrifices et les renoncements, mais aussi les solutions recherchées, trouvées et mises en œuvre pour vous en sortir, c’est cela votre défi à présent. Comme vous le savez sans doute, il y’a dans la vie de chaque peuple, des hommes et des femmes qui font partie de la race des bâtisseurs par leur éducation, leur formation, leur engagement patriotique et leur acharnement au travail. Ils sont loin des jeux d’apparence et des effets de mode et excellent partout où le devoir les appelle. Si vous faites partis de ceux-là, vous jeunes de Thiès, jeunes de mon pays, vous aurez, à coup sûr, mérité de la Nation. C’est également cela votre défi à présent », leur confie-t-il avec beaucoup d’émotions, sous le regard attentionné de Mme Aminata Touré, ancien ministre Premier ministre, aujourd’hui chargée de mission du Chef de l’Etat.
Une relève pour l’émergence
A l’heure où le Sénégal s’est résolument mis sur les rampes de l’émergence, M. Wade se dit rassuré par la qualité de la relève. « Vous êtes la sève nourricière de notre nation, la colonne vertébrale d’un pays résolument tourné vers une dynamique d’émergence économique, sociale et citoyenne. C’est vous, citoyens accomplis, formés à bonne école, qui bâtirez cette nation et en ferez un modèle pour le monde entier. Je fais confiance à la jeunesse, car je suis convaincu que c’est elle qui porte les solutions endogènes, durables et modernes qui sont en phase avec son époque. Le numérique par exemple va révolutionner dans les prochaines années nos économies. L’innovation est au cœur de la gouvernance ailleurs. Or ces deux mamelles irriguent déjà notre jeunesse dynamique et ingénieuse », dit-il.
Par ailleurs, Ibrahima Wade n’a pas manqué de lister les progrès réalisés grâce au PSE, qui dit-il, «il est en marche et il impacte déjà considérablement la vie de nos concitoyens. J’en veux pour preuve les réalisations considérables dans les domaines de l’agriculture, les infrastructures, l’énergie, le développement industriel, l’habitat et bien plus encore », assure-t-il

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

15 − onze =